Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 novembre 2008 5 28 /11 /novembre /2008 12:24

Retour vers le bassin méditerranéen, où, au temps de la Renaissance, Amin Maalouf nous entraîne dans le sillage d'un homme au destin exceptionnel, Léon l'Africain.

 

Par le biais d'une longue lettre à son fils, Léon l'Africain, né Hassan al-Wazzan vers 1488 à Grenade, nous livre cette chronique de 40 années de son parcours aux fortunes diverses et extrêmes. Le découpage des chapitres aux titres très évocateurs correspond à chacune des années de cette autobiographie imaginaire d'un personnage réel.

 

Hassan et sa famille vont devoir fuir Grenade où cohabitaient Juifs et Musulmans pour s'établir à Fès quand les Rois Catholiques de la Reconquista - bien secondés par l'Inquisition qui débusque les « hérétiques »- s'emparent de la ville. Dans la cité impériale, le jeune garçon fera de solides études qui feront de lui un polyglotte et lui permettront de devenir un commerçant-ambassadeur itinérant à-travers le Maghreb et même jusqu'à Tombouctou, Constantinople, Le Caire (au moment où les Ottomans occupent l'Egypte), La  Mecque... C'est  au retour d'un pèlerinage dans la ville sainte qu'il est capturé par des pirates siciliens qui en font présent au pape Léon X. Celui-ci, séduit par sa culture et son esprit, l'adopte, lui donne son prénom chrétien après conversion et en fait un conseiller écouté et un familier de la cour papale. Pour le pape, Léon « l'Africain » rédigera entre autres Description de l'Afrique, ouvrage de référence pour des siècles. Pourtant, il devra en catastrophe quitter Rome au moment du sac de la Ville Eternelle par les troupes impériales de Charles Quint pour rejoindre Tunis comme ultime étape.

 

Par l'étendue de son savoir, par sa maîtrise des langues,  par son rejet de l'obscurantisme, par son esprit de méthode, d'ouverture, de tolérance - il épouse à Rome une jeune femme  d'origine juive - Léon-Hassan, charnière entre l'Occident et l'Orient, apparaît sous la plume de Maalouf comme une figure emblématique de la Renaissance humaniste dans un contexte non dénué de barbarie. L'auteur est un formidable conteur qui intègre avec bonheur les événements politiques et religieux (à cet égard le roman est un véritable condensé de l'histoire méditerranéenne de l'époque) les éléments géographiques, les aspects des différentes civilisations aux pérégrinations de Léon-Hassan à qui il prête en fin d'ouvrage ce testament spirituel à son fils :

 

« N'HESITE JAMAIS A T'ELOIGNER AU-DELÀ DE TOUTES LES MERS, AU-DELÀ DE TOUTES LES FRONTIERES, DE TOUTES LES PATRIES, DE TOUTES LES CROYANCES »

 

LEON L'AFRICAIN  (Amin Maalouf Editions Jean-Claude Lattès 1983, réédité au Livre de Poche)

 

Note précédente :Profondeurs (MLF 5)

 

 

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.