Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 17:58

GOURCUFF_180610.jpg

 

Je suis le ténébreux, le veuf, l'inconsolé,
Le prince d'Aquitaine à la tour abolie…

Gérard de Nerval


Ainsi pourrait se lamenter Yoann Gourcuff, éliminé de la sélection pour l’Euro de foute. Infortuné, certes, il ne l’est pas financièrement avec 400 000 € mensuels, sauf qu'il va tomber dans la tranche à 75 % annoncée par F. Hollande.


Mais malheureux prince d’Aquitaine déchu. Déchu, sans doute, faute d’un caractère à la hauteur de son talent. Et aussi de choix de carrière peu judicieux.


Après une saison splendide au Stade Rennais, en 2005-2006, il opte pour l’AC Milan, alors qu’Arsenal d’Arsène Wenger le sollicitait. Une équipe où ses qualités d’accélérateur du jeu auraient pu s’épanouir. A Milan, celui que les médias locaux présentaient comme le « nouveau Zidane » ne jouera que peu de matches (il ne sera même pas sur la feuille de match de la finale de la ligue des champions en 2007).


Prêté à Bordeaux, il atteindra pendant la saison 2008-2009, le sommet de son art, avec notamment un « but d’anthologie », comme disent les commentateurs, face au PSG ! Mais la saison suivante, il sombra progressivement, comme toute l’équipe girondine d’ailleurs.


Bordeaux privé de coupe d’Europe, il a voulu à tout prix (et hors de prix) rejoindre Lyon où Puel ne l’attendait pas. Sous utilisé, blessé à répétitions, mal intégré, il vient d’y connaître deux saisons à éclipses.


Le mystère Gourcuff


gourcuff.jpgImage d’échauffement de l’équipe lyonnaise avant le match – était-ce pour la finale de la coupe de France ? – tous les joueurs trottinent, Gourcuff suit balle au pied. Isolé. Autre image, lors d’un France-Luxembourg : Gourcuff sollicite un une-deux évident de la part de Sagna monté côté droit, celui-ci refuse et envoie un ballon stérile dans le paquet central, alors que Gourcuff pouvait déborder sur l’aile.


Les deux images se complètent mais ne donnent pas la clé du mystère. Gourcuff s’est-il replié sur lui-même face à l’ostracisme dont il est victime ? ou ses partenaires le battent-ils froid face à ce qu’ils prennent pour de l’arrogance ?


Il est sûr que l’Afrique du Sud a cristallisé les rancoeurs de certains joueurs qui ne supportaient pas un personnage capable (coupable) de tenir un discours en français correct et d’analyser avec pertinence les rencontres. L’attitude de Ribéry et d’Anelka, sur le terrain, face à l’Uruguay, où ils n’échangent pratiquement aucune passe avec lui est assez éloquente, pour que les démentis sur les attaques dont il fut l’objet en interne ne paraissent pas des menteries. Les petits "caïds" incultes, style Ribéry – plus bête que méchant d’ailleurs – lui ont mené la vie dure. Il ne fait pas bon être un cygne au milieu de la couvée de canards, nous a appris Andersen. Et il n’a su ou pu marquer sa distance avec la pantalonnade de Knysna, blessure morale dure à cicatriser.


Laurent Blanc, dont il était le "chouchou" susurraient certains joueurs et journalistes, l’a donc écarté de la liste finale. Pour sa prestation face à l’Islande ? A ce compte Evra méritait de partir en vacances et non en Ukraine. Et Nasri et Martin ne furent pas transcendants. Parce qu’il ne se serait pas intégré ? Quand on voit nos fouteux sortir d’un car casque aux oreilles, isolés dans leur bulle sonore, on voit mal à quoi ils sont intégrés. Et Laurent Blanc n’est pas directeur d’une colonie de vacances.


Gourcuff a encore quelques années pour faire à nouveau briller son talent. A Lyon ? Il n’est visiblement pas le chouchou de Garde, pas plus qu’il ne l’était de Puel. Si d’aventure Arsène Wenger songeait encore à lui, il aurait tout intérêt à sauter dans le premier avion pour Londres…

Partager cet article

Repost 0
Publié par JFL J.-F. Launay - dans Mises au clair
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.