Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 08:39

 

 

JFLsar 1bis

Le Sar Rabindranath Launay, doué de naissance d’une double vue, avec l’aide de ses boules de cristal sondagières, vous prédit que la méluche, le béarnais et la efhaine ne seront pas au second tour !

 

sondage sofres 27-02-12 0

L’intérêt des sondages TNS-Sofres, c’est qu’ils sont rares. Le dernier réalisé le 27 février 2012 fait suite à celui du 1 février, quasiment 1 mois. Les évolutions sont donc significatives.


Pour les deux actuels favoris, Hollande perd 1,5 point, Sarkozy en gagne 2. Mais les deux distancent largement les suivants. Le Pen est à 11 points de Sarkozy, malgré une légère progression. Bayrou n’est plus dans la course à 10,5, en baisse. Mélenchon est en est encore plus loin à 9, même s’il progresse d’1/2 point. Quant à Joly et Villepin, ils sont à la limite de la disparition (2,5 et 1%).

 sondage sofres 27-02-12 1

Les trois quarts des sondés  sont intéressés par la campagne électorale : autant qu’en 2007 ; les trois quarts aussi sont certains d’aller voter (moins qu’en 2007 à la même époque, mais si l’on ajoute ceux qui sont pratiquement certains ou qui ont de fortes chances d’aller voter on dépasse les 90%). Donc le prétendu manque d’intérêt pour ces présidentielles, très à la mode chez certains commentateurs, n’est pas avéré.


Des cinq candidats du quinté de tête, Bayrou est celui pour qui les sondés qui l’ont choisi sont les moins assurés de leur vote : 41% sont sûrs de leur choix ; la proportion passe aux deux tiers pour Mélenchon et Le Pen, aux trois quarts pour Hollande et Sarkozy.


Les structures de l’électorat par tranche d’âges ou Professions et catégories sociales (PCS, ex-CSP) font surtout ressortir la forte emprise de la droite sur l’électorat âgé (65 et +) - 44% optent pour Sarkozy, 14% pour Le Pen - et sur les commerçants /artisans/chefs d’entreprises (40 et 20%, même si leur faible nombre dans le sondage ne garantit pas la fiabilité du résultat, la tendance est nette). Chez les ouvriers, l’emprise du FN est étonnamment forte (32%), celle de Mélenchon inférieure  à son score d’ensemble (8%) : ça laisse un peu circonspect.

sondage sofres 27-02-12 2

Plus intéressant est le « report » des votes du 1er tour de 2007 sur les intentions de vote 2012. Exemple (affligeant d’ailleurs) 72% de ceux qui disent avoir voté Sarkozy en 2007 affirment vouloir voter pour le même en 2012. Pire avec le FN, 87% de ceux qui ont voté pour le père en 2007, veulent voter pour la fille en 2012. Hollande fait aussi bien que Sarkozy : 74 % des votants Royal de 2007 se disent pour lui en 2012. Mais Mélenchon n’attire que 45% des électeurs de gauche non Royal du 1er tour de 2007 et surtout Bayrou qui ne recueille aussi que 45% de ceux qui disent avoir voté pour lui en 2007.


Les prophéties sont toujours difficiles à faire surtout quand elles portent sur l’avenir ! Lançons-nous, malgré tout ! Sauf accident, par nature imprévisible, style éclatement en plein vol à la Guano, les finalistes sont Hollande et Sarkozy. Hollande est le mieux placé – mais obligatoirement l’écart va se resserrer - pour l’emporter, in fine. La dame Le Pen ne fera ni un remake de 2002, ni un 2002 à l’envers. Mélenchon atteindra un score à deux chiffres, mais tout juste.

Bayrou ne fera pas mieux qu’en 2007, plutôt moins bien : il n’a pas fidélisé son électorat de 2007, ses potentiels électeurs sont moins sûrs de leur vote que les autres sondés et quel que soit l’institut il ne décolle pas dans les sondages.

 


N. B. Les projections de transfert pour un 2e tour - qui n’ont aucune valeur prédictive - pour l'électorat des recalés du 1er tour font une large part à l’abstention : 19% chez Mélenchon, 28% chez Bayrou, 39% chez Le Pen. Les électeurs de Mélenchon se reporteraient à 75% sur Hollande, ce qui, sauf « vote dit révolutionnaire » doit correspondre aux reports des voix PCF du temps de la « discipline républicaine ». Les sondés qui optent pour Bayrou ne seraient que 28% à se reporter sur Sarkozy donc 44% pour Hollande. Ce n’est qu’un instantané le 27 février 2012, mais qui confirme l’hétérogénéité de l’électorat de Bayrou.


A noter, un intéressant indicateur agrégé des sondages qui, avec une méthodologie très clairement expliquée, synthétise les sondages des huit instituts. Et bien sûr l’excellente infographie du Nel Obs.

 

 

Petit rappel - qui n'a certes qu'un rapport lointain avec l'article - pour rafraîchir les mémoires :

 

 

(emprunté à Géhèm)

 

Et en cadeau Bonus, le baromètre du Figaro, qui permettra bientôt au Sar d'exercer son don de double vue (doué de naissance, faut-il le rappeler ?)

 

sondage_sofres_pop-sarko.jpg

 

sondage_sofres_pop-partis.jpg

 

 


Partager cet article

Repost 0
Publié par JFL J.-F. Launay - dans Mises au clair
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.