Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 15:49

Ô joie, bonheur et allégresse, dans un grand élan altruiste, seize grands patrons implorent l’état de leur infliger une « contribution exceptionnelle » !

Comme une nuit du 4 août à 19 jours près ? ou une belle opération d’enfumage ?

 

16 Jean-Paul-Agon pics 390Hasard de l’ordre alphabétique, c’est le PDG de l’Oréal et surtout son actionnaire (Mamy gaga, comme ils disent aux guignols) qui sont en tête des signataires de cet appel qui doit paraître le 25 août dans Le Figaro, pardon dans le Nel Obs. Et, parmi les autres signataires, on note Christophe de la Margerie, dit « Moustache », sémillant PDG d’un Total qui avait déjà généreusement renoncé à une disposition fiscale qui permettait d’imputer sur les résultats du siège, les pertes des filiales ; sauf que Total fait l’inverse s’arrangeant pour que les colossaux bénéfices apparaissent dans les filiales étrangères non ou peu taxées et que la maison-mère frôle la mendicité ! On y note aussi Maurice Lévy, PDG de Publicis qui avait anticipé l’appel dans une tribune parue, elle, dans Le Monde.

16 LBettencourt


Rassurons-nous, nos seize gentils patrons ne font pas dans l’exhibitionnisme fiscal à la Warren Buffett qui, menant sa petite enquête, s’aperçoit que "l'an dernier, son taux d'imposition représentait 17,4% de ses revenus imposables, alors que celui des 20 personnes travaillant dans son bureau était compris entre 33% et 41%". On n’est pas aux États-Unis : le respect de la vie privée fiscale existe toujours en France.

Foin aussi de ces extravagances à la Bill Gates qui incite ses collègues milliardaires à larguer la moitié de leur fortune à des fondations ou ONG. Ce n’est quand même pas pour rien que leur cher président a aboli tous les droits de successions des très gros héritages (les autres étant déjà pratiquement détaxés). Un cadeau fiscal bien plus coûteux que le fameux bouclier.


16 CdemargerieTOTAL

Non, pas de ces excentricités chez nous. Mais un appel pondéré.


16 oudea-frederic-societe-generale"Nous, présidents ou dirigeants d’entreprises, hommes ou femmes d’affaires, financiers, professionnels ou citoyens fortunés, souhaitons l’instauration d’une «contribution exceptionnelle» qui toucherait les contribuables français les plus favorisés", n’est-ce pas beau comme de l’antique ? Un élan motivé par le plus pur civisme, bien sûr : "Au moment où le déficit des finances publiques et les perspectives d’aggravation de la dette de l’État menacent l’avenir de la France et de l’Europe, au moment où le gouvernement demande à tous un effort de solidarité, il nous semble nécessaire d’y contribuer." Mais soyons prudents quand même : "Cette contribution serait calculée dans des proportions raisonnables, dans le souci d’éviter les effets économiques indésirables tels que la fuite des capitaux ou l’accroissement de l’évasion fiscale" (tiens, tiens, soupçonneraient-ils les contribuables les plus fortunés capables de tels forfaits ?).


16 maurice-levy-president-de-publicis

Le « modèle français » est même évoqué. Mais, avec Maurice Lévy, le précurseur de cet appel, ledit modèle, fruit du programme du Conseil national de la Résistance, comme le rappelait Stéphane Hessel, en prendrait un sacré coup. Car à côté de cette contribution exceptionnelle et raisonnable (entendez le temps d’une élection et à un taux symbolique), il préconise "une vraie, une sérieuse, une profonde réforme de nos structures administratives et de nos systèmes sociaux, pour pouvoir à l'avenir réduire drastiquement nos coûts afin de pouvoir servir la dette, la réduire (au besoin et en complément, par un programme de privatisation dédié exclusivement au désendettement), et investir dans l'avenir. Osons nous attaquer aux vaches sacrées".  

Traduit en clair : coupes claires dans les services publics et la sécu ! Et là, foin du raisonnable, il faut du drastique ! Et comme il parle de Réduire sensiblement les coûts des charges qui pèsent sur les salaires donc de diminuer les recettes de la sécu, pas besoin de faire un dessin : le « modèle français » à la Maurice Lévy ressemble fort à celui des Tea parties à l’états-unienne. Charité et assurances privées !


Ce que proposent nos seize nantis relève de la recette du pâté d’alouette : une alouette de contribution exceptionnelle et un cheval de coupes drastiques dans les services publics et la protection sociale. Autrement dit, ça s’inscrit dans une grande opération d’enfumage de l’opinion amorcée par la grossière manœuvre de la règle d’or.

 

 

Pour des propositions sérieuses, on peut lire Pour une révolution fiscale de C. Landais, T. Piketty et E. Saez (téléchargeable gratuitement) et consulter leur site.

Partager cet article

Repost 0
Publié par JFL J.-F. Launay - dans Mises au clair
commenter cet article

commentaires

les cafards 29/08/2011 20:47


tant de désinteressement nous laisse perplexes !


Bernardoc 23/08/2011 17:08


De toute façon, il y a un qualificatif qui me gêne : c'est "exceptionnelle".


Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.