Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 21:30

JFLsar 1terLes instituts de sondages se sont plantés, mais leurs erreurs sont à relativiser. Alors que le Front de gauche aurait pu se féliciter d’un score honorable, les rodomontades de son candidat en ont fait un perdant du 1er tour. Mauvais perdant, au demeurant. La redoutable montée du F-Haine ne se jugulera pas par quelques formules chocs.


L’agrégateur de sondages, élaboré selon des méthodes arithmético-empiriques, montre que l’échec des sondeurs est à relativiser. . Il n’y a pas eu d’erreur dans l’ordre d’arrivée. Pour les deux premiers la pondération donnait pour Hollande 27,8, le résultat est de 28,6 %, pour le sortant 27 le résultat est de 27,2 % Bayrou était surestimé de plus d’un point (10,3 prévu 9,1 obtenu). Le Pen fille devançait bien Mélenchon (prévus 15,7 pour l’une, 13,8 l’autre), mais contrairement à ce que l’on subodorait, le vote F-haine a été, comme en 2002, nettement sous-estimé, puisque Le Pen fille est à 17,9 ; en revanche Mélenchon a été très surestimé  puisqu’il n’est qu’à 11,1 %.  Comme dit le bénévole auteur de l’agrégateur : « Je ne peux (…) m’empêcher de rire gentiment des commentaires anti-sondages et basés sur l’observation du terrain qui nous prédisaient ces dernières semaines le raz-de-marée mélenchonien. » Comment ne pas me rappeler des échanges plus que musclés avec ceux que j’avais nommés les bogôs.  M’inspirant de François Mitterrand qui décrivait ainsi feu le CERES de Jean-Pierre Chévènement : « Un faux parti communiste, avec de vrais petits bourgeois », inspiré aussi par les bobos qui étaient censés former le gros des troupes du PS, j’avais donc forgé ce bogô pour désigner les petits BOurges, qui se la pètent vraie GÔche auto-proclamée, et qui colonisent ses hauts lieux de la révolte qui gronde que sont les forums d’@rrêt sur images, ou les commentaires des articles du Nel Obs ou de son annexe, le « Plus ».


La grosse erreur a porté sur l’abstention. De 24 à 32 % selon les instituts, elle est à 20 % !  Certes c’est moins bon qu’en 2007, mais tout-à-fait dans les niveaux des présidentielles antérieures. Les grandes interrogations sur les incertitudes liées au changement d’avis, aux avis de dernière minute et à l’ampleur de l’abstention étaient bien vaines.


Après ce résultat qui sonne comme un cinglant camouflet, Sarkozy ne change pas une stratégie qui perd. Buisson et Peltier sont bien des sous-marins du F-Haine qui l’ont conduit tout droit à cet échec du 1er tour et mené Le Pen fille plus haut encore que le papa ! Eh bien, le sortant en a rajouté une louche reprenant toute la thématique xénophobe du Front national. Faut-il parler de son ridicule défi de petit caïd de cour de récré sur deux puis trois débats ? S’il avait vraiment voulu aboutir à deux débats, il aurait fait appel à un discret négociateur pour obtenir (ou pas) un accord. Cette grossière manœuvre de matamore ne pouvait qu’attirer un refus de François Hollande qui ne pouvait se laisser dicter les règles du jeu par son suivant !

meluche-22-04-10

Mélenchon, lui, n’aurait pas eu à rougir de sa campagne s’il n’avait pas attrapé la grosse tête en fin de parcours. Parti à 5 %, il dépasse les 11, faisant plus que doubler son score, fédérant des mouvements divers en plus du PCF, attirant les voix des candidats trostskystes. Mais ses rodomontades, amplifiées par des mélenchonistes de forums, en délire, ont   métamorphosé une campagne fort honorable, en défaite cinglante. Il est vrai qu’il a pu être trahi par ces journalistes qu’il semble exécrer qui, non sans arrière-pensée au Figaro, l’ont décrit plus beau qu’il n’était. Trahi aussi par certains sondages, qu’il prétend ne pas regarder, qui le lançaient quasiment sur orbite.


Au soir du 22 avril, ses propos furent pour le moins surprenants. Amers et parfois menaçants : « Honte à ceux qui ont préféré nous tirer dessus». Nous avons les noms, ajoutait-il en substance. J’en tremble, car, ayant eu l’audace extrême, non pas comme il prétend de « relayer les arguments calomnieux de l’extrême-droite », mais de riposter à ses incessantes attaques contre le PS en général, et F. Hollande en particulier, je risque d’être sur les tablettes ! Il a réussi, exploit inédit, à ne pas prononcer le nom du candidat de la gauche au 2e tour. Il a même osé dire « Je vous demande de vous mobiliser comme s’il s’agissait de me faire gagner moi-même » ! En toute modestie.  Il fallut que Pierre Laurent, n° 1 du PCF rectifie le tir en appelant, lui, clairement à voter Hollande le 6 mai. Mélenchon, sans doute un peu poussé par le PC, a cependant condescendu à faire amende honorable et à prononcer le nom honni de François Hollande ce lundi.


La montée du Front national s’inscrit dans celle des partis populistes dans beaucoup de pays européens, dans les pays de l’est (en Hongrie il tient le pouvoir), mais aussi dans des démocraties solides comme la Suisse et l’Autriche, les Pays-Bas, les Pays Nordiques. La « droite populaire » au sein de l’UMP, mais aussi et surtout Sarkozy lui-même ont, plus que les postures pseudos républicaines et laïques de la fille, contribué à dédiaboliser les idées xénophobes qu’il véhicule. Idées qui trouvent un terreau favorables dans toute une mouvance identitaires qui va de cathos tradis purs et durs jusqu’à  de faux laïques qui, eux aussi, contribuent  à banaliser un discours de haine. Il ne suffit donc pas de mettre en doute la santé mentale de sa candidate pour contenir un F-Haine qui a conquis de nouvelles terres notamment dans l’Ouest.


Il serait prématuré d’augurer des recompositions qui vont se faire après le 6 mai. Car rien n’est acquis. Avec Sarko le pire est toujours sûr. Boules puantes et œufs pourris risquent de pleuvoir. Une large marge d’incertitude règne quant aux reports de voix à droite : même si objectivement, Le Pen a tout intérêt à faire échouer le sortant, elle n’est pas propriétaire de ses voix du 1er tour ; Bayrou qui aurait objectivement encore intérêt à ne rien dire s’est piégé lui-même en disant qu’il se prononcerait… Il faut donc se garder de tout triomphalisme avant que n’apparaisse le visage du vainqueur le 6 mai à 20 h !

 

 

En bonus : Pierre Dac et Francis Blanche s'imposent :

 


Parti d'en rire

 

Oui
Notre parti
Parti d’en rire
Oui
C’est le parti
De tous ceux qui n’ont pas pris de parti
Notre parti
Parti d’en rire
Oui
C’est le parti
De tous ceux qui n’ont pas pris de parti

Sans parti pris nous avons pris le parti
De prendre la tête d’un parti
Qui soit un peu comme un parti
Un parti placé au dessus des partis
En bref, un parti, oui
Qui puisse protéger la patrie
De tous les autres partis
Et ceci
Jusqu’à ce qu’une bonne partie
Soit partie
Et que l’autre partie
C’est parti
Ait compris
Qu’il faut être en partie
Répartis
Tous en seul parti
Notre parti

Nous avons placé nos idéaux
Bien plus haut
Que le plus haut
Des idéaux
Et nous ferons de notre mieux
Cré vindieu de vindieu de vindieu
Pour que ce qui ne va pas aille encore mieux
Oui pour vivre heureux
Prenons le parti d’en rire
Seules la joie et la gaieté peuvent nous sauver du pire
La franche gaieté
La saine gaieté
La bonne gaieté des familles

Nos buts sont déjà fixés:
Réconcilier les oeufs brouillés
Faire que le veau d’or puisse se coucher
Apprendre aux chandelles à se moucher
Aux lampes-pigeons à roucouler
Amnistier les portes condamnées
A l’exception des portes manteaux
(tiens ça rime pas, ah oui je sais:)
C’est pour ça qu’y peuvent s’accrocher
Exiger que tous les volcans
Soient ramonés une fois par an
Simplifier les lignes d’autobus
En supprimant les terminus
Et pour prouver qu’on n’est pas chiches
Faire beurrer tous les hommes-sandwichs

Voilà quel est notre programme
Voilà le programme
Demandez le programme
On le trouve partout
Je le fais cent sous

Mais... pas d’hérésie!

- Notre parti
- Parti d’en rire, oui
- Non!
- Si!
- Crétin!
- Pauvre type!
- Abruti!

Et voici... ce qu’est notre parti
Oui!

Partager cet article

Repost 0
Publié par JFL J.-F. Launay - dans Mises au clair
commenter cet article

commentaires

vkdj@hotmail.fr 29/04/2012 18:47

C'est un idéologue totalement crétinisé ! Inutile de perdre son temps avec lui et sa Goooche rebella ! Tenez je vous largue la jolie Autain, je n'en veux pas dans mon camps ! Elle vous correspond
parfaitement.

En tout cas entre intellectuel de niveau + 25 on pourra faire des brunch philosophique les cranes rasés !

J.-F. Launay 30/04/2012 08:36







Foxapoildur 26/04/2012 16:40

Pas un commentaire sur Hollande ?

Il est quand même épatant qu'un candidat qui ne propose RIEN remporte une élection. Au vu de la situation actuelle, la vacuité de son discours et de son programme laisse pantois.
La bourgeoisie de gauche, drapée dans son indignation factice, mais tremblant quand même pour son petit confort, a visiblement voté pour le statu quo.

Juste pour rire, pensez à regarder le CAC 40 au lendemain du 2e tour qui verra probablement la victoire de l"ennemi de la finance".

Vous verrez alors que les marchés, eux, ne sont pas dupes...

J.-F. Launay 26/04/2012 17:22



Passons sur le ridicule pseudo !


Mais si on comprend bien cet anonyme commentateur, la politique de la France doit se faire "à la corbeille" !


 



PPAG42 25/04/2012 11:46

Ce n'est pas bien, ce que tu fais là, JFL!
J'ai déjà eu l'occasion de te signaler que c'est totalement improductif d'utiliser les méthodes de l'adversaire pour le combattre. Et c'est ce que tu n'arrêtes pas de faire, notamment avec
Mélenchon.
D'accord avec toi pour reconnaître qu'il a la demi-défaite mauvaise: il n'a pas été bon dimanche soir.
Mais un score à deux chiffres, ça ne se méprise pas: il ratisse à gauche du PS ce dont Hollande aura bien besoin pour gagner!
Par ailleurs il y a certainement beaucoup plus de bourges chez les socio-démocrates qu'au front de Gauche. Quel intérêt trouves-tu à opposer les bogos aux bobos, alors qu'on a besoin de tout le
monde pour battre celui qui fait honte à la France?
Dans un contexte où tout est possible sauf les certitudes, je te trouve bien présomptueux de croire qu'un Hollande va sauver la France du déclin, alors qu'il n'est pas du tout sûr qu'il ait pris la
mesure de l'ampleur du défi à relever, ni des solutions à inventer!
Et, encore une fois, par pitié, rabaisser l'autre n'a jamais permis de se grandir soi-même!
Merci de ne pas te tromper d'adversaire.
BA

Cyp Luraghi 24/04/2012 00:27

Excellent ! C'est exactement ça : faut lire les fils de discussion de ces dernières semaines sur Rue89 − et particulièrement sur le blog du Yéti − pour constater à quel point les mélenchonistes de
forum se sont vautrés dans la fange : sans déconner, au FN ils ont les mêmes. Berk.

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.