Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 17:35

Tarnac-police2

Le journaliste du Monde, L. Borredon, qui annonce que le juge Fragnoli a demandé, lui-même, son dessaisisement, nous attendrirait presque sur le sort du juge d’instruction. Après ses derniers exploits, il "n'imaginait pas que les attaques allaient reprendre à ce point-là", après plusieurs mois d'accalmie. "Nous ne sommes pas des hommes politiques, nous ne sommes pas paramétrés pour ça, rappelle un juge d'instruction. Et nous ne sommes pas payés pour ça."  Tarnac-Fragnoli-courriel

 

Pensez donc, plus de trois ans après, il avait fait mettre en examen un ferronnier de la région rouennaise qui connaissait les présumés terroristes à la mode MAM (il avait déjà été interrogé précédemment) ; les policiers avaient perquisitionné l’atelier du père lui aussi ferronnier et, miracle, y auraient trouvé des fers à béton ! Ils avaient surtout oublié une sacoche contenant des pièces sur l’enquête et les n° de téléphone des enquêteurs. Le Canard Enchaîné ayant été averti de cette négligence (au diapason de toute l’enquête), ce brave juge avait cru bon d’envoyer un courriel cocasse à ses "amis de la presse libre", c'est-à dire "celle qui n'est pas affiliée à Coupat/Assous". Julien Coupat le leader du "groupe de Tarnac" est sa bête noire, et Jérémie Assous, un de ses avocats, particulièrement pugnace.

 

Comme pour les branquignols « Cavaliers de la fierté », on avait eu droit, le  11 novembre 2008, à une arrestation à grand spectacle- télés convoquées, flics encagoulés, sur le plateau de Millevaches - du « comité invisible », dirigé par un certain Julien Coupat. Ce Coupat était soupçonné d’avoir posé des crochets en fer sur les caténaires d’une voie de chemin de fer. Michèle Alliot-Marie, Ministre de l’Intérieur, avait publiquement dénoncé ces présumés coupables membre de « l'ultra-gauche, mouvance anarcho-autonome ». La nuit du sabotage, du 7 au 8 novembre, la vieille Mercedes de Coupat était pistée par dix véhicules et 20 « fonctionnaires » de police. Ils n’en réussirent pas moins à en perdre la piste. Le PV de cette filature loupée était bourré d’invraisemblances. Les traces de pneus relevés près de la voie de chemin de fer ne correspondaient pas à ceux de la Mercedes. Coupat et sa compagne, présumés coupables – ça se passe comme cela en Sarkozie – n’en furent pas moins mis en détention provisoire pendant des mois (13 pour l’une, 17 pour l’autre).

 

Tarnac-Fragnoli  De novembre 2008 à mars 2012, le juge Fragnoli n’a réussi à réunir aucun élément nouveau dans un dossier qui compte quand même 32 tomes. Il savait que sa boulette finale – ce courriel inouï – allait provoquer son dessaisissement. Les avocats ont eu beau jeu de dénoncer "une animosité personnelle de M. Fragnoli à l'égard de l'un des mis en examen et de l'un de ses avocats, mais également un mépris total du magistrat des obligations de sa fonction ainsi qu'un parti pris en faveur de la culpabilité". Il a donc préféré devancer l’opprobre.

 

En fait pas moins de trois juges du pôle anti-terroriste suivaient cette affaire qui n’avait de terroriste que le nom : les crochets en fer ne risquaient que de détériorer les pantographes des motrices et non mettre en jeu des vies humaines.

 

Cette affaire Tarnac est emblématique des méthodes policiéro-judiciaires de la période : derrière les opérations poudre aux yeux, une incompétence à la hauteur de moyens mobilisés, une instrumentalisation politique outrancière, un viol de la présomption d’innocence et, in fine, un fiasco total ! 

 

 

Pour compléter :

Tarnac : quel rôle a vraiment joué le mystérieux espion anglais ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

dominique bier 15/04/2012 23:38

les méthodes de la période :
les irlandais de vincennes, rainbow warrior, bousquet, pasteur doucet, jean edern, beregovoy ...
autre période même métodes ... même fachos ?

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.