Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 11:16

LParisot

 

 

Miracle ! à peine le petit timonier terminait son discours de Grenoble que, grâce à l’IFOP de Mme Parisot, sur commande du Figaro, ses mesures démagogiques étaient approuvées par des majorités extra-ordinaires. Au pire 55 % et jusqu’à 89 % !

 

Miracle d’autant plus étonnant qu’une large partie des médias (sauf bien sûr TF1, le JDD et le Figaro) a accueilli avec une certaine ironie cette énième déclaration de guerre et ces propositions douteuses. Et, mis à part les pitbulls UMPistes, même à droite les politiques sérieux n’ont pas manifesté un enthousiasme convaincant. Peut-être étaient-ils en vacances ?

 

Mais, à y regarder de près, comme l’a fait le site « Le grand soir », ce sondage a des relents propagandistes assez forts. Sa fiche technique nous apprend qu’il a été réalisé en respectant, bien sûr, fidèlement les principes scientifiques et déontologiques de l’enquête par sondage, mais que les interviews ont eu lieu par questionnaire auto-administré en ligne (CAWI – Computer Assisted Web Interviewing).

Interview, mon cul, serait-on incliné à dire ! Enquêteurs à domicile – j’en ai vu une une fois – zéro, enquête téléphonique ? nada. C’est la méthode « opinion way », économique et rapide : l’IFOP met en ligne son questionnaire sur de multiples sites, chacun s’auto-définit (profession, tendances politiques, communes, régions, etc.). Aucune vérification possible. Combien de réponses brutes ? inconnues. Comment est sélectionné l’échantillon de 1003 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus et la représentativité de l’échantillon assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d’agglomération (fiche technique) ? allez savoir. Et pour Le grand soir « On peut parfaitement imaginer des personnes décidées qui se relaieraient sur un site, puis feraient une recherche sur l’ensemble des sites où est posé tel questionnaire, pour aller[les] remplir tous. »

Biais suprême : à peine 60 % des foyers ont Internet.

 

Voilà pour l’aspect scientifique dont on mesure toute la rigueur !

Pour l’aspect déontologique on navigue dans les mêmes eaux troubles. En principe un questionnaire doit être le plus neutre possible. La question ne doit pas inférer la réponse. Dès le départ - le gouvernement a annoncé différentes mesures pour lutter contre l’insécurité – outre que ce n’est pas le gouvernement mais Sarkozy, cette qualification ultra-positive n’est pas d’une stricte neutralité. Imaginez la formulation Sarkozy a annoncé des mesures pseudo-sécuritaires pour récupérer l’électorat du FN, à mon sens beaucoup plus objective, dans un sondage commandé par Libé.

Un questionnaire doit être neutre, c’est un b-a-ba que l’IFOP ne peut ignorer, et a pourtant ignoré. L’analyste a beau jeu de le démontrer. Ainsi, dès le premier item, il est question de contrôle par bracelet électronique et non de port dudit bracelet, plus loin on parle des assassins de policiers et gendarmes, alors qu’auteurs d’homicide sur la personne de était nettement moins influant. Quant aux camps illégaux de Roms, cet illégaux induit quasiment la réponse, car qui, à part d’horribles anarcho-gauchos, peut défendre l’illégalité ?


Mais, au-delà même de ces biais dans la formulation, c’est la nature même des questions qui pose problème. Si, au lieu de les poser en terme d’adhésion, on les avait posées en terme d’efficacité, si, au lieu de « êtes-vous très, assez, peu, pas du tout favorable », on avait demandé « Pensez-vous que cette mesure sera très, assez, peu, pas du tout efficace », on se serait un peu moins adressé aux tripes, un peu plus au cerveau.

Partager cet article

Repost 0
Publié par JFL J.-F. Launay - dans Mises au clair
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.