Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 18:15

Courant novembre 2010, un ami de Montpellier m’écrit que je devrais faire un article sur le livre de Stéphane Hessel « Indignez vous ! ». Je l’invite à le rédiger lui-même. Le fainéant n'en fera rien. Déjà donc, Rue 89 par exemple le contera, une librairie indépendante de Montpellier en avait écoulé 7 000 exemplaires. Le palmarès des ventes de Libé d’abord, puis de L’Express et de Livres-Hebdo allait mesurer les chiffres de ventes. Quand Hessel et son livre font la UNE de Libération,  les ventes dépassent au moins les 200 000.  L’auteur n’avait bénéficié que d’un passage chez Dominique Taddéi, le 21 octobre. Mais le bouche à oreille modèle Internet – courriels, blogs – avait fait le reste.

Indignez-vous-Stephane-Hessel

Quand j’ai réussi à avoir un exemplaire chez mon libraire, j’ai jugé qu’il était inutile d’en faire un article, avec un tel raz-de-marée. J’ai préféré donc rendre compte de « Crise au Sarkozistan » livre qui, diffusé uniquement par Internet, obtenait un succès honorable, mais bien loin d’« Indignez vous ! » bien sûr. Un tel succès suscitait déjà des commentaires fielleux. Hessel aurait fait un beau coup éditorial en sortant ce livre 2 mois avant les fêtes (comme si la fameuse trêve des confiseurs était propice à la vente d’un libelle politique !). Or, c’est la micro-maison d’éditions, Indigène, qui avait sollicité le jeune vieillard de 93 ans. Le 1er tirage fut de 8 000 exemplaires.


Mais la une de Libé, les échos flatteurs de rue 89, plus un pastiche de vœux présidentiels par Hessel, monté par Mediapart, allaient provoquer une dénonciation de l’Hesselomanie, à « Arrêt sur Images *»(@si) : « il est partout. A la Une du journal d'opposition Libération. Et à la Une aussi de deux sites anti-gouvernementaux, Rue89 et Mediapart. » Oui, vous avez bien lu : ce « partout » se résume à un journal et deux sites. L’article est à l’avenant : « Que dit Hessel ? Rien de très original, ni de très violent. Le nouveau chef des Indignés ne propose pas de jeter des bombes, ni de prendre le Palais d'assaut […] Il propose de confier à ses confrères diplomates des Nations Unies la lutte contre ces dictateurs des marchés. Il espère des dirigeants ayant "une vision claire et encourageante". Mais le Sarkozistan tout entier, dignitaires compris, tient ou pourrait tenir le même discours ! » Pour illustrer, hessel turbanHessel était coiffé du turban, comme alibi de l’état-voyou. Comble du comble « Hessel se prononce en faveur de la très modérée opposante officielle(sic) Aubry. Il décerne même un brevet "d'homme de gauche" à l'opposant encore plus sage Strauss-Kahn, nommé (sic) par le Numéro Un lui-même à la tête du Fonds Monétaire International1, et que certains radicaux qualifient de "boucher des peuples". »


Des commentaires3 furent à l’avenant. « Une fois de plus on peut constater que la vieillesse est un naufrage » (l’auteur de ces lignes, qui se poursuivent par un couplet sur l’antisémitisme que le Likoud prête à tous ceux qui n’approuvent sa politique criminelle, a sombré dans l’ignoble depuis longtemps sans doute). « DSK favori de la gauche mollassonne » « Cela ne me dérange pas que l'on appelle DSK de boucher des peuples, mais cela me dérange qu'on le qualifie ainsi sans explications. Il y a des crimes signés et d'autres non signés, des crimes où la responsabilité est simple et directe, d'autres où les responsabilités sont plus complexes et difficiles à établir, elles n'en sont pas moins réelles et selon moi tout à fait imputables aux élites dirigeantes » (la syntaxe assez sarkozienne du début est telle quelle). « Qui lit encore Libé aujourd'hui, à part quelques bobos2 parisiens ?  Si Libé fait partie de la presse d'opposition, moi, je suis bonne sœur. » « Que cette vénération pour la figure du "résistant" doive nous faire gober la sociale-démocratie et Aubry comme meilleur candidate, quand c'est précisément ce libéralisme de gauche qui a été le plus destructeur en sapant tout ce qui était véritablement "révolutionnaire" ». « Tu as devant toi quelqu'un qui prône la social-démocratie, c'est-à-dire exactement ce qui a le plus contribué à détruire les constructions du CNR ». « Stéphane Hessel, c'est l'indignation sociale-démocrate, l'indignation centriste, l'indignation molle. Et peut-être même l'indignation stratégique. Qui cachée sous la noblesse et l'humour délicat de Stephane Hessel, n'est peut-être que stratégie politicienne. » Cette citation résume bien le terrorisme verbal de celles et ceux qui se prétendent de la « vraie » gauche.


Marcelle, tais-toi Marcelle, tu cries trop fort !


Eh oui, Pierre Marcelle, dans sa chronique de Libé, va d’abord qualifier - pour le disqualifier - ce bref manifeste de social-chrétien, il y trouvera donc une évangélique injonction, sésame de bénévolence lustrée comme une seconde gauche, un poil de Julliard et un zeste de Rocard dans un pot de confiture bio. La veine n’est pas épuisée : il observe cette bonne volonté immaculée, ces postures vertueuses, rituelles comme la remise d’un prix Sakharov à un opposant cubain (du Mélenchon dans le texte), c’est le père Noël des bonnes consciences. Et comme Marcelle, dans ses mauvais jours, ne recule devant aucune abjection, il conclut par « Au terme de ce passage obligé [dans les radios et les télés] il faisait hélas moins songer à un chêne qu’à un sapin qu’on abat et bientôt abandonné, avec boules et guirlandes sur un bout de trottoir » (Libération 07/01/11)

Le plumitif qui se prend pour un révolutionnaire, après avoir commis ce texte, doit se rengorger d’un « L’ai-je bien descendu ?»


Mélenchon : le lider maximo à la mode petite bourgeoise


On aura compris qu’Hessel dans tout cela n’est que le prétexte de la lutte du BIEN contre le MAL, entendez de la « vraie gauche » contre le PS. « Je ne vois pas le rapport entre Mélenchon qui est obligé de passer par les médias de masse pour faire exister le Front de Gauche, et Hessel qui soutient la social-démocratie après avoir appelé à la résistance. » (comprenez que Mélenchon a le droit et le devoir d'aller chez Drucker, mais qu'il est scandaleux qu'Hessel soit invité dans de nombreux médias). Pour tout dire « la gauche (la vraie) inquiète le PS » ! On est dans la même rhétorique que celle des pseudos républicains ou faux laïques qui s’auto-décernent des brevets de républicanisme ou de laïcisme et jettent l’anathème sur tous ceux qui ne partagent pas leur sectarisme.


Cette vraie gauche autoproclamée part d’un postulat : il est normal que nous vilipendions les sociaux démocrates, ces sociaux-traîtres ; s’attaquer à Mélenchon relève quasiment du crime lèse lider maximo.


Et leur stratégie – un bien grand mot, je le confesse – est claire : en 2012, il faut absolument éviter la victoire d’un(e) candidat(e) PS à la tête d’une gauche de gouvernement. La « vraie gauche », comme ils disent, ne peut exister que sur les ruines de la social-démocratie. La ficelle est plus grosse qu’un câble, quand on lit sous leurs plumes que s’attaquer à Sarko est dépassé, vu son niveau dans les sondages. Ils concentrent donc leurs attaques, Mélenchon le premier, – souvent délirantes – contre Aubry, DSK, le PS.


Jean-luc melenchon2L’indulgence, dont bénéficie l’ex-Sénateur chez certains au PS, ressemble à de l’aveuglement. Ils croient – ou feignent de croire – que l’agitation vibrionnaire de l’imprécateur, qui cultive la provocation, l’insulte et l’invective, n’a pour but que de reprendre la fonction tribunicienne que le PCF a laissé en jachères depuis Marchais. Son discours poujadiste (« Qu’ils s’en aillent tous !») pourrait faire revenir une partie de l’électorat populaire égaré au FN ! Donc renforcer la gauche au 2e tour. Hypothèse risqué, voire illusoire. La discipline républicaine qui faisait, autrefois, que, malgré les attaques rituelles, les voix du PCF se reportaient sur le candidat de gauche le mieux placé (sauf vote dit « révolutionnaire »), reposait sur un électorat solide, discipliné. Rien de tel, on le voit avec l’échantillon des réactions sur @si, avec les vrais petits bourgeois du PG4 qui se la jouent radicalement radicaux.

 

Leur Hugo Chàvez du 9-1 est pris dans une spirale déclamatoire qui l’a fait passer de provocations maîtrisées à des attaques caractérielles. La scène où il joue les indignés en visionnant un extrait de journal de Pujadas vieux de plusieurs semaines est, à l’évidence, bidon, celle où face à Demorand-le-lâcheur-de-Porte, il explose en plein vol à cause d'une question mal formulée (l’ex-sénateur n’a jamais été élu, sauf à des cantonales, au suffrage uninominal direct), il montre un total manque de sang-froid. Mais plus inquiétant finalement est ce qui a précédé l’explosion. Contrairement à ses séides d’@si, il commence par attaquer Sarko, mais il va vite déraper en s’en prenant au PS, à Hollande ou Royal, jugés ennemis des 35 H, sans oublier DSK, pire que Sarko. Et tout, avant même que Demorand-le-transfuge ait fini sa 1ère phrase, est sur le ton de la vocifération.


Le personnage est incontrôlable car il ne se contrôle pas lui-même. Il s’est mis dans une logique centrifuge qui ne peut que l’éloigner de plus en plus de la gauche de gouvernement. Et, de toutes façons, les socialistes ne doivent pas tolérer ses attaques perpétuelles ou celles de ses séides, sauf à mériter l’insulte de « gauche mollassonne » !


 

1 Le Numéro 1 du Sarkozistan est certes un Homme fort, mais il n’a pas encore le pouvoir de nommer quelqu’un à la tête d’une instance internationale.


2 Un commentateur ira jusqu’à dire qu’Indignez vous ! s’est vendu chez les bobos : 600 ou 800 000 bobos et lui et lui et lui !


3 Beaucoup d’autres commentaires n’étaient pas de la même encre, mais ça devient, hélas, une triste dérive dans les forums (et pas qu’à @si) où quelques arrogants trollent à qui mieux mieux, jusqu’à commettre des tunnels interminables ou X répond à Y qui répond à X, avec parfois l’appui de Z, ad nauseum. Mais il y a pire, sur Le Post par exemple !


4 Pas de généralisation abusive, bien sûr : le PG compte aussi  des militants qui respectent les engagements des autres.


 

* @si a depuis réalisé une émission avec Stéphane Hessel :

Stéphane Hessel et l'indignation, d@ns le texte

 

 


Partager cet article

Repost 0
Publié par JFL J.-F. Launay - dans Mises au clair
commenter cet article

commentaires

J. F. Launay 09/01/2011 15:15


Reçu par courriel :
"Je partage entièrement ton avis sur Mélenchon, dont il faut rappeler qu’il a essayé aussi, ministre (enseignement professionnel), de mettre à mal le « collège unique » en mettant en avant la
sortie précoce de certains (en opposition à Lang qui a défendu la formation pour tous jusqu’à la fin de la scolarité obligatoire) et dont le niveau de culture ne lui permet pas de repérer dans la
réplique de Demorand (« un peu court jeune homme ») la référence à Cyrano de Bergerac, puisqu’il est monté sur ses grands chevaux en disant « je ne vous permets pas de me traiter de jeune homme,
etc »

Oui, il ne faut pas se laisser faire par ses tentatives d’intimidation et ses rodomontades. Est-il capable d’être réélu sénateur sans l’appui du PS et de gagner une élection style canton sans
l’appui au second tour du PS ?

Je n’aime pas trop l’engouement un peu facile pour « indignez-vous », mais je remarque que Hessel (dont j’envie l’incroyable allant à son âge et qui manie l’humour magnifiquement chez Schneiderman)
embête bien beaucoup de ceux qui brandissent ce petit livre quand il dit soutenir Aubry et DSK et se dit fermement social-démocrate. Mais son livre ne peut être un programme politique. Et sur le
Hamas, il y a quand même de la naïveté, les gens du Hamas qui ne sont pas seulement des « résistants à Israel » mais aussi des gens qui torturent des membres de l’OLP ou imposent les lois
anti-femmes. Ceci dit, dans l’interview, il affirme aussi qu’il a salué la naissance de l’Etat d’Israel.
Bref, les choses sont plus compliquées que ça n’est-ce pas ? Et s’il faut continuer de s’indigner, il faut surtout trouver des solutions. Comme disait Chereque, je suis impatient donc je suis
réformiste !
JMZ"


J. F. Launay 09/01/2011 11:48


Reçu par courriel :
"Ce fainéant de Montpellier que je suis ,constate que le seul bouche à oreille a permis de faire vendre
"indignez vous" autant que de GONCOURT. Cela montre bien qui il y a dans ce pays un ras le bol qui se traduit
dans les sondages par le pessimisme(61% des sondés) et l'envie de s'Indigner.Mais les fran¢ais passeront -ils à l'acte... pas si sûr car les fran¢ais sont toujours des "boeufs"....
Je crois aussi que S. HESSEL est victime de son succés et suscite pas mal de jalousie de la part des politiques.
Une dernière anecdote: invité cette semaine à partager la galette des rois dans mon ancien collège, je discute avec la documentaliste et lui demande si elle a acheté cet ouvrage.Elle n'en avait
jamais entendu parler .NO COMMENT.JE lui ai suggéré d'en acheter une douzaine et de le faire circuler dans les classes. ...."


Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.