Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 15:37

ChatelBourdinPassons sur le cas le plus bénin, Luc Chatel : "10 objets identiques coûtent 22 euros. Combien coûtent 15 de ces objets", lui demande Bourdin. Le ministre réfléchit... et livre sa réponse d’un ton sûr : "Eh bien ça fait 16,50". Certes, il faudra d’excellents profs pour analyser cette erreur et proposer une remèdiation. Mais, Darcos, son prédécesseur, l’avait précédé dans l’échec !


gueant-sur-europe-1-930620 scalewidth 630

Le cas de son collègue Guéant est beaucoup plus grave, car non content de se fourrer le doigt dans l’œil jusqu’au coude, il refuse de reconnaître son ânerie.


Or donc, ce Ministre de l’Intérieur qui veut dépasser son prédécesseur – célèbre pour ses plaisanteries sur les « auvergnats » qui lui ont valu condamnation par des juges sans humour – dans l'ignominie, assène, un beau dimanche : « les deux tiers des échecs scolaires, c'est l'échec d'enfants d'immigrés ». D’où sort-il cela ? Quelques mensonges après, on apprend que ça viendrait de l’INSEE. «L’étude de l’Insee […] précise que les enfants de familles immigrées sortent presque deux fois plus souvent du système éducatif sans qualifications que les autres. […] Par conséquent, j’ai correctement cité l’étude en déclarant que les 2/3 des enfants qui sortent de l’école sans qualification sont des enfants de familles immigrées.»

gueant-enfant


Sur le coup, on n’en croit pas ses yeux, devant un tel étalage de bêtise satisfaite. Ce n’est pas, simplifions, parce que 10% d’enfants de familles immigrées sortent de l’école sans qualification et que 5% des enfants des autres familles sont dans le même cas que les premiers représentent les 2/3 des sortants sans viatique. Pour celles et ceux qui partagent avec MM Chatel ou Darcos une certaine horreur des chiffres, prenons un exemple simplifié. Imaginons un panel* de 11000 enfants dont 1000 sont issus de familles immigrées ; ces derniers sont 10 % à sortir sans qualification, les 10000 autres ne sont que 5%. Je peux conclure que «les enfants d’immigrés sortent [proportionnellement] deux fois plus souvent du système éducatif sans qualification». Mais un rapide calcul mental me permettra de voir que les uns ne sont que 100 et les autres 500 (d’où il serait tout aussi idiot de dire que les enfants d’immigrés sont cinq fois moins nombreux à sortir de l’école sans qualification).


L’INSEE citée donc, in fine, s’est refusé à tout commentaire ; il est vrai que dire que le ministre a proféré, sans doute volontairement, une imbécilité est un peu délicat pour un organisme public.


Mais avant l’INSEE, Guéant (et son cabinet) avait cité des sources variées : l’OCDE et le rapport PISA, un rapport du HCI où l’on ne trouvait aucun chiffre confirmant les affirmations du Ministre. Puis fut citée la très fiable Malika Sorel (la membre du HCI préférée des identitaires, souchiais et faux laïques) qui avait déclaré : «Les chiffres de l’Insee de 2005 sont accablants ; sur les 150 000 élèves qui sortent du système scolaire chaque année sans diplôme, les deux tiers sont issus de l’immigration». Donc, en fait, Guéant s’appuyait sur des affirmations de seconde main (et savoir qu’une telle personne qui profère de telles contre-vérités est membre du Haut conseil à l’intégration laisse planer un doute sur le sérieux du HCI).


Que le Ministre de l’Intérieur confonde pourcentages et valeurs absolues dans une colle à la Bourdin, cela pourrait se comprendre, mais qu’il persiste, dans ce qui n’est plus une erreur mais un mensonge, traduit bien la volonté de stigmatiser les immigrés à n’importe quel prix. Même de la malhonnêteté intellectuelle !


* Les vrais chiffres de ce panel sont de 13000 enfants, avec 1324 enfants d’immigrés, ceux-ci sont 10,7 % en sorties sans qualification contre 6,1 pour les autres ; dans le total de ces sorties les enfants d’immigrés représentent 16,6 %.


Sources : Libération 25 mai, 27 mai et 2 juin (résumés sur Arrêt sur images)

 

Suite aux protestations des syndicats de l'INSEE, l'institut s'est enfin décidé à pondre un communiqué le 27 juin 2011 :


Suite aux différents échanges qui ont eu lieu par voie de presse à ce sujet, l’Insee souhaite
rappeler les statistiques publiées en 2005 sur le parcours scolaire des enfants d’immigrés.
Ces statistiques figurent dans l’ouvrage Les immigrés en France (collection Insee-
Références, édition 2005, pages 98 et 99) et portent sur la scolarité dans l’enseignement
secondaire des élèves entrés en sixième en 1995.
Dans cette étude, les proportions d’élèves sortis sans qualification de l’enseignement
secondaire sont ainsi de :
- 10,7 % parmi les enfants de familles immigrées1 ;
- 6,6 % parmi les enfants de familles « mixtes »2 ;
- 6,1 % parmi les enfants de familles non immigrées.
Il est, de plus, indiqué dans la présentation qui accompagne ces statistiques, qu’à la rentrée
1995, près d’un entrant en sixième sur 10 appartient à une famille immigrée et que 6 % des
élèves vivent dans une famille « mixte ».
Compte tenu de ces éléments, la proportion d’enfants d’immigrés parmi les élèves sortis
sans qualification de l’enseignement secondaire peut être estimée à environ 16 % pour les
enfants de familles immigrées. Si on y ajoute les enfants de familles « mixtes », cette
proportion passe à environ 22 %.
Les statistiques sur lesquelles s’appuie cette estimation sont disponibles depuis leur parution
en 2005 sur le site internet de l’Insee à l’adresse :
http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/ref/immfra05f.PDF

 

Nouvelle démonstration au passage de la malhonnêteté intellectuelle de Malika Sorel, membre d'un prétendu Haut conseil à l'intégration, qui avait inspiré les mensonges de Guéant !

Partager cet article

Repost 0
Publié par JFL J.-F. Launay - dans Mises au clair
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.