Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2013 1 14 /01 /janvier /2013 21:54

« Décidément la chance me sourit. Une lettre d'un certain Charles Edouard de La
Fromenterie s'est retrouvée dans ma boîte aux lettres.
 » nous confie Yoland Simon qui, négligeant le respect du secret de cette sainte correspondance, a fait suivre cette missive.

 

frigide-barjot_calotte.jpg 

Charles Édouard de la Fromenterie

Paroisse de Notre Dame des champs

 

Au

 

Cardinal André Vingt-Trois

 

Je me permets de vous adresser respectueusement cette missive concernant l’organisation de la Manif pour tous qui appela le peuple de France et celui de Dieu à converger vers le champ de Mars, ce qui s’imposait quand on sait que le pays venait d’entrer en guerre.

Vous avez, pour organiser les saintes cohortes de ce défilé contre les formes les plus dévoyées du mariage, fait appel à une admirable animatrice qui a choisi le joli pseudonyme de Frigide Barjot.


Ce choix vous honore et montre, en dépit de vos détracteurs, votre grande ouverture d’esprit et votre indéniable conversion à la modernité. En effet, cette chanteuse, qui a porté la bonne parole dans des lieux dont il est inutile de préciser les douteuses enseignes, cette chanteuse donc, a écrit dans une de ses œuvres les plus exemplaires :

« Fais-moi l’amour avec deux doigts, avec trois ça ne rentre pas, avec un ça ne suffit pas. »

 


 

On ne saurait trop vous féliciter de votre approbation, au moins tacite, pour ces formes digitales de la sexualité. Cependant je dois vous confesser un léger trouble. Ces deux doigts, qui doivent ouvrir le délicat pertuis de la divine Frigide, sont-ils deux doigts d’hommes, ce qui ne constituerait qu’une banale pratique si elle s’exerce dans un cadre strictement matrimonial, ou, horrible soupçon, pourrait-il s’agir de deux doigts de femme s’adonnant à de diaboliques rituels saphiques ?

 

 

Croyez Votre Éminence que je ne doute pas de la bonne conduite de la magnifique Égérie d’un mouvement qui a reçu votre soutien. Toutefois, pour éviter quelque mauvais procès instruit par les adversaires de notre foi, il serait bon que la Pasionaria de notre formidable combat lève toute ambiguïté sur ce point délicat.

 

Je vous prie, Votre Éminence, de bien vouloir recevoir l’humble témoignage de mon dévouement à notre Sainte Mère l’Église.

 

Votre Charles-Édouard

 

 

 

mariage-pour-tous_anti_vendeens.jpgLe petit homme à lunettes, en duffle-coat, parapluie dans une main, téléphones dans l'autre, dans les plis du drapeau vendéen est Alain Castet, évêque de Luçon 

 

En complément, lire : Liberté, égalité, homoparentalité de Pierre Galand Libération 14/01/13 et Mariage pour tous : le combat perdu de l'Eglise de Danièle Hervieu-Léger Le Monde 12/01/13

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par JFL J.-F. Launay - dans Contribution
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.