Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2010 7 22 /08 /août /2010 16:21

 

Ramadan 112 août, arrivée sur l’aéroport d’Agadir : une bouffée de chaleur à la sortie de l’avion qui rend l’air presque irrespirable. Le chergui, vent d’est asséchant. C’est le premier jour du mois de Ramadan. Obligation sociale, autant que religieuse. Obligation judiciaire aussi : un ami français, brun de poil et de peau s’était fait interpeler par la police buvant à la terrasse d’un café, pendant le Ramadan, il y a quelques années. Combien n’ont pas respecté le jeûne absolu en buvant de l’eau en cachitte, dans l’après-midi suffocante?


A Agadir Le Monde arrive tous les jours. Ainsi ai-je pu lire un courrier de lecteurs – un couple – qui, avec un style plus soutenu que les souchiais de base, proféraient les mêmes âneries xénophobes. Christine Lagarde, ministre des finances, se plie à la charia financière, islamiste bien sûr. D’une actualité brûlante en ce mois d’août 2010, puisque les sites xénophobes en parlaient depuis novembre 2008. Qu’a donc de si redoutable cette charia financière ? Elle proscrit l’usure, donc le prêt à intérêt. Comme le christianisme au Moyen-Âge (voir Les Rois maudits). Pour contourner cette interdiction les banques des pays pétroliers de la péninsule arabe ont inventé des instruments, tels les sukuks. Comme les capitaux de ces banques sont énormes, Bercy essaie d’en attirer vers la France. Ces capitaux du Moyen Orient seront-ils plus dangereux que les fonds spéculatifs qui ont provoqué la crise ? Risquent-ils plus que certains fonds d’état de mettre notre économie sous dépendance ? Voilà quelques vrais sujets de débat.


Mais avec les identitaires, on est tout de suite, dans le fameux « doigt dans l’engrenage ». La « charia financière » est le cheval de Troie de la Charia tout court que ces horribles hordes mauresques veulent imposer à la France. Dit en termes plus élégants, c’était la subtile argumentation de ces lecteurs du Monde.


Que l’Islam, comme le catholicisme, ait plus que la tentation du cléricalisme, est indéniable. Cléricalisme qui consiste en une volonté obstinée des adeptes intégristes d’un culte à subordonner la société civile à la société religieuse, à vouloir étendre à la société civile les règles et méthodes de leur religion, à utiliser des armes spirituelles à des fins temporelles, à se servir du pouvoir politique pour imposer sa vision morale, individuelle ou collective (d'après Marc Ferro). Pour ceux qui se réfèrent sans cesse à nos fameuses « racines chrétiennes », rappelons que ce fut la doctrine constante des anti-républicains catholiques sous la 3E république. L’église d’Espagne, non défranquisée, la poursuit dans ses luttes contre l’IVG, le mariage homosexuel.


Cette « charia » charrie beaucoup de fantasmes. Ainsi, l’excision – mutilation barbare, cela va sans dire – n’en fait pas partie. Elle est d’ailleurs (malheureusement) pratiquée par des animistes, des coptes… Ne parlons pas des femmes vitriolées du Pakistan, Afghanistan et Bangladesh dont ceux qui attribuent cette infamie à la charia seraient bien incapables d’en citer la source coranique.

 

resto-hallal-casher

Dans notre République, toutes les prescriptions religieuses, à l’égard des fidèles de ladite religion, peuvent être suivies par eux, sous réserve qu’elles ne soient pas contraires aux lois (la fameuse « polygamie », prêtée à un « présumé coupable », n’a aucune existence légale) et pas imposées de force. Manger hallal (ou casher) ne peut susciter scandale que chez les esprits bornés de Riposte xénophobe (qui font une fixation sur le hallal). A Agadir, les braves françaouis que nous étions – des milliers dans les usines à touristes du front de mer – mangeaient hallal, comme M. Jourdain faisait de la prose. Sans le savoir. Et notre framissima proposait des grillades de porc ! L’adultère, comme ils disent, est condamné par l’islam comme par le christianisme. Que leurs croyants ne cèdent pas à la tentation, c’est leur problème. Mais la seule condamnation, s’ils succombent au démon de la chair, ne peut être que symbolique. Et on a le droit de faire Ramadan, mais de son plein gré.


Que le pape demande à ses ouailles de ne pas pratiquer la contraception, c’est leur problème (aux ouailles et au pape). Que la religion musulmane demande aux siennes d’ouailles, de ne rien grailler, ni boire – par plus 40° à l’ombre - du lever au coucher du soleil, kif kif. Mais que le pape n’essaie pas d’imposer cela à toute la société. Que la religion musulmane ne cherche pas à l’imposer – par la pression du voisinage – aux personnes d’origine du maghreb !


Quant à cette indéfinie « charia » que nos lecteurs du Monde voyait s’étendre dans nos villes et bientôt nos campagnes, cela relève d’une propagande xénophobe qui feint de viser « l’islamiste » pour mieux flinguer le « beur » !

Partager cet article

Repost 0
Publié par JFL J.-F. Launay - dans obscurantisme
commenter cet article

commentaires

Bernardoc 22/08/2010 20:38


Moi qui ai bossé en Irlande, je peux dire que la pression du voisinage est au moins aussi importante que dans d'autres communautés de croyants.


Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.