Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 21:35

Besson-taupe2

Eric Besson, privé de sortie aux soirées des régionales, avait eu droit à un lot de consolation sur la matinale de France Inter ! Il vient à la Maison de la radio en voiture. Arrivé au studio, si l’on en croit Rue 89, le ministre joue la suprême indignation. La lippe tremblante, il a asséné que Guillon avait dépassé les bornes en évoquant « Mein Kampf ». De Hitler pourtant, il n’était pas question dans le billet de l’humoriste. Il ajoute qu’il n’a pas entendu personnellement la chronique de Guillon, mais avait été averti de son caractère particulièrement irrévérencieux par des SMS d’amis choqués. De deux choses l’une ou c’est un imbécile, ou il nous prend pour des imbéciles. Car notre Judas ne pouvait ignorer l’existence de l’humoriste Guillon, puisqu’il avait menacé de porter plainte contre lui, pour une chronique en novembre 2009, sur les « mariages gris », où il avait tourné en dérision la liaison du Ganelon avec une jeune tunisienne qui ne fait même pas la moitié de son âge ! Et, il n’a pas d’auto radio dans sa voiture ministérielle ? ou trop pris par la révision des éléments de langage fournis par les communicants de l'Elysée, il préfère le silence ? Trop pris ? non, puisqu’il a le temps de lire des SMS. Et à peine sur le parking, il téléphone au PDG de radio France pour lui clamer son indignation !

Hees-nestor

Et que fait Hees face à un Besson complètement dévalorisé, qui ne ferait même pas trembler le rédacteur en chef de Radio Bleu Guéret ? un Besson qu’un Cohn Bendit a déjà désigné comme responsable du sursaut FN ? et bien il se couche ! Michel Droit*, dit Michel Courbe, faisait preuve de servilité devant De Gaulle. Nestor Hees, lui, c’est devant Iago, pardon Besson. « Je présente les excuses du groupe Radio France à M. Eric Besson. » Le SNJ s'étonne que les excuses soient présentées "carrément" par le PDG du groupe Radio France et non par le directeur de France Inter. "Lorsque l'on commence à demander pardon pour une chronique, on emprunte la longue route de Canossa. Pourquoi pas demain s'excuser pour un reportage ou un papier qui a déplu ?", ajoute le syndicat. "A trop avoir le doigt sur la couture du pantalon, on finit souvent par se retrouver sans pantalon du tout". Il s’attirera aussi un communiqué de défense de Guillon de la part de Nicolas Demorand, qui dirige l’émission, obligé de lui rappeler que la caricature joue sur des traits physiques. Le lendemain Guillon aura beau jeu d’évoquer les dessins de Plantu ! Il aurait pu aussi rappeler Daumier : les Nestor Hees de l’époque l’ont censuré.

Daumier Louis-Philippe

Le judas qui ne recule en rien dans le grotesque provoquera ensuite le chroniqueur dans un duel verbal sur I-télé ! Il est vrai qu’après le calamiteux débat sur l’identité nationale, on ne lui donne plus beaucoup de boulot au gouvernement. Il a du temps libre.

 

PS Ce n’est pas Mougeotte qui ferait cela : Zemmour reste au Figaro où il pourra continuer à répandre ses flatulences…

 

* Michel Droit, à l’époque directeur du Figaro Littéraire, fut le premier journaliste ( ?) à interviewer De Gaule entre les deux tours de la 1ère élection présidentielle au suffrage universel en 1965. Sa courtisanerie obséquieuse lui vaudra  d’être représenté plié en deux, vêtu d’un gilet rayé, devant Mongénéral, par le Canard Enchaîné. Un échantillon de son style : « La première de ces questions sera, si vous le voulez bien, celle-ci. Vous avez écrit, en tête du premier tome de vos "Mémoires de guerre", " Toute ma vie, je me suis fait une certaine idée de la France", et nous savons que cette certaine idée de la France est élevée et qu'elle est exigeante… » (http://www.ina.fr/fresques/de-gaulle/notice/Gaulle00110/entretien-avec-michel-droit-premiere-partie) Michel Droit est donc devenu le symbole de journaliste d’une servilité complaisante. Il a eu de nombreux disciples.

Partager cet article

Repost 0
Publié par JFL J.-F. Launay - dans humeur
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.