Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 17:46

Florence-Cassez portada-gente

Sur l’Affaire Cassez, je n’ai pas attendu le dernier (faux) rebondissement pour exprimer tous les doutes qu’elle peut susciter. La présomption d’innocence a été plus que violée : arrestation bidon, violation des règles d’alerte du consulat français, témoignages plus que suspects, aucune preuve matérielle – l’inverse en fait – une justice au rabais. Faut-il rappeler à D. Schneidermann par exemple, que la présomption d’innocence veut dire que ce n’est pas à l’inculpé-e de prouver son innocence, mais à la justice de prouver sa culpabilité. Cette preuve, en l’occurrence, est inexistante. C’est ce qu’a dit clairement le rapport du juge Arturo Zaldivar, à la Cour suprême, cour qui a rendu un arrêt ambigu, sans libération de Florence Cassez.


L’action de celui qui fait président sur ce cas ne fut pas, pour le moins, couronnée de succès. Lors d’un voyage officiel au Mexique (précédé d’un mystérieux voyage privé au financement aussi opaque que l’achat d’un duplex à Neuilly), Sarkozy laissait entendre, le 9 mars 2009, que dans les trois semaines on trouverait « une solution qui permette de préserver les intérêts de la justice mexicaine, de la justice française, les intérêts des victimes et le droit de chacun, même s'il a été condamné, à se voir respecter dans l'application des droits qui sont les siens » ; ce qui, traduit en langue normale laissait espérer un transfert de Florence Cassez en France. Echec total. Soit Calderon – le président Mexicain – l’a roulé dans la farine. Soit il a pris ses désirs pour des réalités. La suite ne fut pas plus heureuse, puisque  La ministre des Affaires étrangères Michèle Alliot-Marie, ayant parlé « véritable déni de justice », l’année culturelle du Mexique en France fut annulée, une crise diplomatique s’en suivit. On voit que pour donner des leçons de traitement plus discret de cette affaire, l’Elysée, le quai d’Orsay, NKM parlent d’expérience.


Florence-Cassez avocat2Qu’il y ait eu une légère ambiguïté dans le premier communiqué du PS annonçant la visite de Michel Vauzelle au Mexique, soit (quoique on peut se demander ce qu’aurait dit NKM si l’affaire Cassez n’avait pas été évoquée ?). On peut, cependant s’étonner de la réaction de l’avocat et de la famille. L’écho donné à cette prétendue maladresse, écho d’autant plus fort qu’il a été immédiatement orchestré par la porte-parole du sortant et Alain Juppé, ne va-t-il pas se répercuter au Mexique ? N’eût-il pas été plus judicieux de prendre contact avec Michel Vauzelle – ancien Ministre, ex-Président de la commission des Affaires étrangères à l’Assemblée Nationale, il n’est pas totalement inexpérimenté  - pour accorder les violons. Car, le Mexique est aussi en période électorale  et Vauzelle va sans doute rencontrer les dirigeants des partis d’opposition qui n’ont pas les mêmes raisons de faire d’indécentes pressions sur la Justice que le sortant Calderon.


Et la récupération de ce qui fut, dans la pire hypothèse, une maladresse, par l’équipe du sortant montre, une fois encore, à quelles bassesses ils en sont réduits.

Partager cet article

Repost 0
Publié par JFL J.-F. Launay - dans Mises au clair
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.