Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 17:50

"Ni la Reine, ni aucun autre membre de la famille royale ne participera aux célébrations du D-Day le 6 juin car nous n'avons reçu aucune invitation officielle pour aucun de ces événements" a déclaré récemment le porte-parole du palais de Buckingham, repris par les médias britanniques.


Vexés comme des poux, les rosbifs de voir que l'UMPereur avait oublié d'inviter leur Queen !


Et le Daily Mail n'y va pas par le dos de la cuiller !


Il s'en prend d'abord au père de Sarko. Rappelant que l'aristocrate Pal Sarkozy de Nagy-Bosca avait fui la Hongrie devant la progression de l'Armée Rouge, il prétend que ce grand propriétaire s'était bien accommodé du régime dictatorial de l'Amiral Horthy (étonnant titre dans un pays qui ne donne sur aucune mer), puis de la présence nazie.

"Pal Sarkozy s'installa à Baden-Baden, à la frontière de la France, et rejoignit la Légion étrangère dans laquelle il servit plusieurs années - sans jamais combattre- avant de partir prématurément quand on lui annonça qu'il devait partir se battre en Indochine.
S'installant en France en 1948, Pal réduit son nom qui devient Sarkozy. Son fils, le futur Président de la République française[fait son] service national durant les années 1970.
Nicolas passa le plus clair dans son temps comme nettoyeur dans l'armée de l'Air, et ne prit jamais vraiment les armes.
Il devait nettoyer tous les matins un bâtiment administratif, ce qui lui valut le surnom de «gondolier des couloirs brillants»."

Assez bizarrement, le canard britiche s'en prend aussi au beau-père de Carla « Alberto Bruni Tedeschi, dont l'entreprise familiale était en liens étroits avec le régime sanguinaire de Benito Mussolini pendant la Seconde guerre mondiale. »

 

Aucune de ces allégations ne s'appuie sur des sources précises. Et on voit mal en quoi l'attitude éventuelle du père de « chouchou » ou du beau-père de Carlita, dans les années 40, a influé sur la décision de ne pas inviter la Queen !


Puis le Daily Mail feint de s'interroger : "pourquoi les Français ne nous pardonnent pas de les avoir sauvés pendant la guerre" ?

Nicolas Sarkozy, "Président de la France moitié-français, moitié-hongrois", est décrit comme "égocentrique devenu un problème pour ses citoyens et un sujet de dérision pour le reste de l'Europe". Carla a droit à son paquet : son "principal intérêt dans la vie semble être de montrer son corps sous son plus beau jour, de préférence dénudé".

Le Daily Mail voit dans le "comportement grossier" du président français un aspect "symptomatique de la profonde psychose nationale de l'Etat français au sujet de la guerre". "La rapide capitulation de l'armée française face aux Allemands en mai et juin 1940 a été le plus grand choc de l'histoire militaire moderne française". "Un aspect du travail de réécriture totale de l'histoire de la guerre par l'Etat français est de minimiser voire même d'oublier le rôle de la Grande-Bretagne comme l'un des deux principaux libérateurs."
«C'est comme si la France ne pourra jamais pardonner à la Grande-Bretagne de l'avoir sauvé!»

 

Cependant, dans son déchaînement, le journal pointe la raison la plus vraisemblable : la volonté de Sarkozy de ne pas partager le bénéfice médiatique de la présence de Barack Obama à ce 65e anniversaire de D-Day !


Un beau témoignage, en tout cas, de la chaude amitié de la presse anglaise à l'égard de celui qui fait président dans notre cher et vieux pays.

 

Source : Arrêt sur images http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=1995

Partager cet article

Repost 0
Publié par JFL J.-F. Launay - dans Mémoire
commenter cet article

commentaires

J.+F.+Launay 31/05/2009 14:51

Reçu par courriel de Y.S. : "Il faut tout de même rappeler aux Anglais leur catastrophique politique d'appaisement qui conduisit ce crétin de Chamberlain (beaucoup plus que
Daladier) à tout céder à Adolf et à Bénito et, en passant, à s'opposer aussi à toute vélléité française de soutenir les républicains espagnols. Ceci n'excuse en rien les agissements de notre président, bien sûr, mais relativise la vision anti française d'une certaine presse anglaise tout juste bonne à finir dans les chiottes en cas de pénurie de P.Q."

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.