Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 19:02

En mettant en ligne l'article sur la Bretagne « historique », sur mon deblog notes et sur Le Post, je m'attendais, bien sûr, à des réactions hostiles. Mais le résultat a dépassé mes craintes.

Sur la quarantaine de réactions, à l'exception près, ce qui saute aux yeux c'est l'anonymat des commentateurs. Au mieux un prénom (Annie, Yann, Pierre, Erwann, Loïc), sinon des pseudos mystérieux (iffig, emsic,kidu, fanch) ou franchement ridicules style loup de mer, aureganne ou roudoudou29 !

Cet anonymat autorise toutes les dérives. Je passe sur les attaques personnelles : un incertain « brieuc » va jusqu'à se tromper sur mes initiales et me faire dire des choses que je n'ai pas écrites.  Mais on peut lire « Meme pas 200 ans d'existence et déja presque morte, votre république, plus personne n'y croit ou ne s'en revendique, votre hymne est sifflé sur votre sol, par vos jeunes concitoyens. » par Erwann, approuvé par le fameux roudoudou29 « Elle ne vaut pas tripette la république Jacobines des assassins. » Quant à tizef44, il ne recule devant rien dans l'outrance : « 20 ans après la chute du mur de Berlin, la Bretagne a toujours son mur de la honte depuis 67 ans. Ce vestige des nazis satisfait désormais de minables ambitions personnelles ou politicardes qui trouvent leur intérêt à faire perdurer ce tracé monstrueux qui arrange trop bien une poignée de hauts-fonctionnaires en mal de pouvoir ou de fauteuils confortables et juteux... ».

Ces 67 ans pourraient paraître bizarres, mais c'est le premier à réagir, Loïc, qui donne la clé : « Si je puis me permettre, tu as tout faux. Nantes est administrativement séparée de la Bretagne depuis la triste époque du maréchal Pétain et de ses amis. »

Car, figurez-vous, les Pays-de-la-Loire sont une création Pétainiste et estimer que leur disparition ne s'impose pas c'est, avec la logique implacable qui caractérise nos procureurs, être soi-même Pétainiste !

Mais cette histoire est une totale imposture.

Certes, par un décret du 30 juin 1941, il est créé 4 « préfets régionaux », mais il n'est question ni de Bretagne, ni de Pays-de-la-Loire, puisque lesdites régions sont désignées par le nom de la ville siège du super-préfet (région de Rennes, d'Angers, d'Orléans et de Poitiers).

En fait, ce décret ne faisait que reprendre un découpage de l'hexagone en « groupements économiques régionaux » instaurés par Clementel, ministre de Poincaré, en 1919 et repris dans un décret-loi de 1938 par Daladier.


Parler comme « tizef44 » des nazis est d'ailleurs assez téméraire : faut-il donc rappeler que des nationalistes bretons, déguisés en SS avec une croix celtique en place de croix gammée, ont collaboré avec les nazis ?




Beaucoup moins important est cet argument péremptoire d'un certain « aureganne » : « quand vous êtes à Nantes, en dessous c'est marqué NAONED ça résume ». Or le nom de « Nantes » n'a aucune origine celtique, Naoned est un nom tout droit sorti de forges contemporaines. L'étymologie la plus communément admise est une origine latine Portus Namnetus (port des Namnètes, tribu gauloise qui habitait là et dont les descendants seraient donc les plus historiquement fondés à en clamer la namnètitude !) ; une autre hypothèse serait nantos, en gaulois, signifiant "vallée", Nantes pourrait être définie comme la "ville du fleuve, de la vallée".

Cette double appellation (nom français de la commune, nom prétendument breton) est de la pure rigolade en « pays gallo », un parler d'origine latine (langue d'oïl), dont la variante ligérienne est fort proche de son voisin angevin.

Un « Office de la langue bretonne », dans une entreprise de celtisation du pays Gallo invente donc une toponymie assez délirante : Rennes devient Roazhon et Cesson-Sévigné devient un improbable Saozon-Sevigneg (même dans la partie bretonnante on observe de cocasses pancartes).

Assez drôle de voir comment, à l'instar de l'horrible France qu'ils abhorent, les bretonnants essaient d'imposer le breton de Basse-Bretagne en Haute-Bretagne, au détriment des langues gallèses !

Partager cet article

Repost 0
Publié par JFL J.-F. Launay - dans Mises au clair
commenter cet article

commentaires

M 04/04/2010 15:07


Post scriptum

" de "oui" ou " au((x)) "oui" "
Et je ne dirais pas " oÜie", car je ne suis pas vulgaire.
La prochaine fois, j'irai en vacances au Mexique ou ailleurs.... .


ci a ooooooo


J.-F. Launay 04/04/2010 15:15



?



MOREAU 04/04/2010 12:47


lire: 1789; 1790
l'erreur est humaine...

Mais là n'est pas l'essentiel!

Je stoppe; et ce n'est pas pour éviter le K.O ( je ne dirais pas " chaos", avec un clin d'oeil, car vous me parleriez encore de polémique )


MOREAU 04/04/2010 12:34


Je parle du territoire actuel de la Loire-Atlantique. Et j'ai indiqué l'année de création des départements. Donc, auparavant, ils n'existaient pas, c'est une vérité de LA PALICE.
Votre " technique" consiste à essayer de ridiculiser le commentateur que je suis, du moins c'est ainsi que je le perçois; c'est bien, alors, entrer dans une certaine forme de polémique. Mais je ne
vais pas continuer cet échange...
Kenavo

Je tiens tout de même à préciser que l'ai lu l'ensemble de vos textes , plus ceux auxquels vous vous référez: l'impression ressentie était celle d'un fourre-tout..., où, naturellement, on a peine à
s'y retrouver et où se sent blessé, lorsqu'on est, comme moi, originaire de Loire-Alantique ( la plupart des sondages effectués dans notre département sur la question de la réunification bretonne
donne une majorité de " oui").
Et, oui, aussi, à la démocratie!

Rémy MOREAU


J.-F. Launay 04/04/2010 15:00



Pour ce qui est du blog, votre point de vue est tout-à-fait compréhensible ; le titre même et les objectifs annoncés vont dans votre sens : réactions personnelles, à l'actualité ; un peu
(beaucoup) non pas de nostalgie mais de plaisir à évoquer l'humour du passé de L'assiette au beurre jusqu'à HaraKiri ; un peu d'art et/ou d'érotisme aussi... coquetèle imbuvable apparemment pour
certains... mais chacun peut créeer son propre blog, selon ses critères...


 


PS Le dernier sondage dans le 44 a donné, ne vous en déplaise, une majorité nette contre le dépeçage des Pays-de-la Loire où je me réjouis de voir Jacques Auxiette réélu et avec une majorité dans
les 5 départements, y compris la Vendée !



MOREAU 04/04/2010 11:24


Intégrité: Etat d'une chose qui demeure intacte, entière.
Lutter pour défendre l'intégrité du territoire.
source: Dictionnaire LE ROBERT.

La Loire-Atlantique était partie intégrante du royaume de Bretagne ( Nominoë et successeurs), puis du duché du même nom...
Nantes fut la capitale ( il n'y a pas eu que Rennes...)et a vocation, ne vous en déplaise ( puisque, pour vous, ce serait revenir en arrière, si j'ai bien compris) à le redevenir. Car l'Histoire a
un sens; ce n'est pas, à l'évidence, une succession de faits erratiques.
D'où l'expression "en/dans/son intégrité",parfaitement adaptée à la situation actuelle où l'on désigne par "Bretagne" une région croupion.
L'histoire ne s'est pas figée ni en 1989, ni en 1990 ( création des départements et découpage de la province de Bretagne en 5 départements), ni après, dieu merci.
A ce sujet, si je puis me permettre de vous donner un conseil, vous devriez lire un excellent ouvrage: " De la Bretagne aux départements: histoire d'un découpage"; A. PENNEC. Il me semble alors que
nous pourrions peut-être "continuer la conversation" au lieu d'entrer dans une forme de polémique.

BRETAGNE/BREIZH// Bro gozh ma zadou


J.-F. Launay 04/04/2010 12:07



J'aime bien ce "pas de polémique" de quelqu'un qui vient d'écrire que votre article n'a pas de sens.


Figurez-vous qu'en 1789 a eu lieu ce qu'on a appelé la Révolution Française qui a -à tort à votre avis, je suppose - fait disparaître les provinces de l'"Ancien régime" pour découper le
territoire national en départements. Parler de la Loire Atlantique du temps de Nominoë est d'ailleurs un parfait anachronisme.


Que les "bretons bretonnants", canal nostalgique, réclament la reconstitution du royaume de Nominoë pourquoi pas ?



MOREAU 03/04/2010 23:22


Ce que vous dites n'a pas de sens.
La BRETAGNE a une histoire etc. et elle doit être respectée dans son intégrité.


J.-F. Launay 04/04/2010 08:55



Devant une telle force argumentaire on est désarmé.


Que répondre en effet à des affirmations désobligeantes ("pas de sens") ou à un truisme ("La Bretagne - tout en majuscules pour le commentateur - a une histoire") suivi d'une absurdité :
l'histoire ne s'est pas figée au milieu du XVIIIe siècle (avant 1789) et c'est toute l'histoire qu'il faut prendre en compte,autrement dit s'il faut "respecter l'histoire" ce n'est pas dans son
"intégrité"(?), mais dans son intégralité !



Luc Guihard 19/04/2009 14:32

Naoned, comme Roazhon, sont des noms attestés dans de nombreux textes et chansons en langue bretonne(cf War bont an Naoned), et je pense qu'à ce titre on peut accorder une certaine légitimité à ces versions bretonnes des noms de cités à l'origine gallo-romaines, dans un territoire de langue romane. Il s'agit simplement de la prononciation bretonne des noms des peuples gaulois (donc celtes !) d'origine. Naoned pour Namnètes, Roazhon pour Riedones, Gwened pour Vénètes etc Apposer un nom breton à l'entrée d'une ville ne remet pas en cause son caractère gallo, et si dans certains cas il s'agit d'inventions récentes, pour Nantes en tout cas ce nom a une authenticité reconnue.

plume 18/02/2009 11:44

Ne pouvant citer ma source jf, je supprime l'article.
Cordialement.

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.