Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 08:37

Comme chacun ne sait pas, une commission Balladur fait semblant de réfléchir sur le mille feuilles des collectivités territoriales. Semblant, car ses membres savent bien que le nombril-sur-pattes qui fait président ne se donnera même pas la peine, entre deux déplacements, de lire leur rapport, et décidera n'importe quoi !

Ce qui n'empêche pas le Président du Conseil Général de Loire-Atlantique, appuyé bien sûr par le Président de la Région Bretagne, de saisir ladite commission pour que son département soit rattaché à ladite région afin de, enfin, reconstituer la « Bretagne historique » !


Faut-il rappeler le 14 juillet 1789 (en tant que date symbolique bien sûr). Certes, Anne de Bretagne, noble duchesse (1477-1514), avait son château ducal  dans sa belle ville de Nantes. Mais nos révolutionnaires supprimèrent ces provinces (Bretagne, comme Anjou ou Provence, etc.) et les régions actuelles ne sont  pas les héritières des provinces d'Ancien Régime. Pour que les bagads nantais continuent de bagader, que les briérons continuent de s'appuyer sur une charte du père d'Anne, François II, qui fait de la Brière un marais indivis (sous réserve qu'ils le respectent), etc. il n'est peut-être pas indispensable de refaire la Bretagne historique. L'histoire ne s'est pas arrêtée en  1514 (ou plutôt 1515 année où Claude, fille d'Anne, fit don de son duché à son époux François I).


Faut-il rappeler (ou plutôt faire savoir) que M. Patrick Mareschal, Président du Conseil général de Loire Atlantique et que M. Jean-Yves Le Drian, Président du Conseil Régional de Bretagne sont tous deux socialistes ? et que cette « unification » aboutirait, de facto, au dépeçage des Pays-de-le-Loire, région présidée par Jacques Auxiette... socialiste ! (J. Auxiette qui l'avait emporté sur F. Fillon).

Grâce à ce dépeçage la Vendée (création de la Révolution, contrairement à ce que feint de croire le Vicomte Le Jolis de Villiers de Santignon) serait rattachée au Poitou-Charentes, au grand bonheur de la droite. Pour l'immense région Val de Loire (val sans embouchure) entre apport sarthois et apport angevin-mayennais, la droite risquerait d'être encore gagnante.


Que voilà, direz-vous, des propos bassement politiciens, quand il s'agit... mais de quoi, au fait ? de satisfaire l'ego rétrograde d'un président de région et d'un président de conseil général qui jouent contre leur camp ?

Ah non ! de refaire la Bretagne « historique » ! Belle boîte à Pandore : n'a-t-on point vu, récemment, un autre Président de région vouloir revenir bien au-delà de 1515, en ressuscitant la Septimanie (et ses septimaniaques ?) romaine. Et dans cet élan proprement réactionnaire, quel argument opposer aux catalans et aux basques de l'autre côté des Pyrénées, qui veulent reconstituer leurs territoires tout aussi « historiques » ?


Laissez donc nos nobles provinces, aux frontières souvent fluctuantes d'ailleurs, dans nos livres d'histoire. Car l'histoire, n'en déplaise à MM Mareschal et Le Drian ne s'arrête pas en 1515 ! Il faut continuer de la construire plutôt que de la bégayer.


Carte tirée de : http://www.larochesuryon.maville.com/actu/forum.php?idDoc=825085

 

Suite : Pétain, la Bretagne et le Pays Gallo


Partager cet article

Repost 0
Publié par JFL J.-F. Launay - dans humeur
commenter cet article

commentaires

Christophe 02/10/2011 18:14


>>>Prendre TF1 comme référence montre à quelle extrémité vous êtes réduit
J'essaie de me mettre à votre niveau, quand on vous parle économie vous sortez votre boîte à sarcasme avant de vous renseigner. Je vous conseille fortement la lecture du rapport conjoint fait par
l'Audiarn et l'Auran. Vous pourrez ensuite en débattre...
en connaissance de cause.


J.-F. Launay 02/10/2011 18:59



Ma patience a des limites.


Je ne vais pas me laisser insulter par un petit alburostre qui ne sait même pas ce qu'il écrit, parlant de tout et de rien !


BASTA


 



Christophe 02/10/2011 17:43


Je remarque que vous n'avez finalement rien répondu au coté purement personnel de votre "lecture" politique.

La vraie histoire, celle des personnes, des cultures, des destins communs fait peu de cas de votre interprêtation étroite de l'histoire au travers de simples traités.

Cette histoire, c'est celle qui laisse son empreinte dans la culture, les mentalités qui fait que pas plus tard qu'hier encore, TF1 nous parlait du temps radieux qui règne en cette fin de mois de
septembre à la Baule en Bretagne.


Toutes vos gesticulations et tous les euros gaspillés par le Machin n'y changeront rien.


J.-F. Launay 02/10/2011 17:53



Prendre TF1 comme référence montre à quelle extrémité vous êtes réduit.


Bon, vous avez eu le droit d'écrire tout votre content en parlant de je ne sais quel traité quand on vous parle de la Révolution. Que ça vous plaise ou pas les provinces d'Ancien régime
n'existent plus. Vous voulez les ressusciter, c'est votre droit. Mais acceptez que l'on ne partage pas votre passéisme.


Et quand vous déversez votre logorrhée, vous pourriez le faire en une fois.


Et allez voir l'article cité http://deblog-notes.over-blog.com/article-28734655.html, vous verrez peut-être qu'il y a des préoccupations plus urgentes...


 



Christophe 02/10/2011 17:23


Pour la grande salade du V Nantes Lorient Rennes, je vous recommande de consulter le site nantesrennes.fr avant de vous lancer dans une cuisine que vous ne maitrisez visiblement pas. A moins que
vous ne vous considériez plus fin économiste que les agences de l'Auran et l'Audiar...

http://www.nantesmetropole.fr/NantesRennes/wp-content/uploads/NRS-auran-audiar.pdf


Christophe 02/10/2011 17:19


L'histoire n'est pas faite que de traités entre les états. La loire-Atlantique était bretonne de manière incontestée jusqu'avant la 2nd guerre guerre mondiale. Il ne serait venu à personne l'idée
de dire que Nantes n'était pas en Bretagne, et d'ailleurs tous les bons dictionnaires aujourd'hui encore mentionnent le 44 lorsqu'ils parlent de Bretagne.

Ce n'est pas une structure administrative que vous faites dater de 1981 (et ne venez pas me dire le contraire maintenant que vous nous avez sorti cet argument) qui changera cet état de fait.

Vous avez aussi parfaitement le droit de faire de l'histoire fiction (Gênes, Guyenne) comme vous faites de la politique fiction. Ca ne fait que souligner le coté superficiel de vos commentaires.


Christophe 02/10/2011 09:48


Votre argumentaire repose sur l'histoire et sur l'éventuel soutien par la droite de la réunification sous prétexte de manoeuvres électoralistes.

Pour le coté politique, la droite a "tenu" la région pendant de longues années et était fermement opposée à cette réunification en la personne de M Olivier Guichard et plus récemment M. Fillon.
Votre analyse politique de la situation ne tiens donc pas et relève de votre seule interprêtation (erronée donc) de la situation.

Pour l'histoire, on conçoit bien que le partisan d'une région qui n'a pas d'histoire hormis celles "juxtaposées" des territoires qui la compose en fasse peu de cas!

Pourtant, c'est l'histoire qui crée des liens entre les populations et c'est sur ce genre de socle solide que les territoires trouvent l'envie de coopérer. Le colloque Nantes-Rennes, sponsorisé
lui-même par deux opposants à la réunification met en avant le fait que l'axe de développement de l'ouest se situe sur le V atlantique Nantes - Rennes - Lorient. Est-ce un hasard ? Je ne le crois
pas. Et ce développement se fait en dépit du fait que les deux régions se tournent le dos depuis leur création. Je ne ferais que donner l'exemple des liaisons ferroviaires indigentes entre les deux
métropoles de l'ouest. A ce titre je vous conseille de regarder le document publié par l'Audiar sur le site nantesrennes.fr, document aue je reprends ici:
http://44enbretagne.unblog.fr/2010/07/14/nantes-et-rennes-rapprochement-historique/


Quand on regarde les réalisations de la dite coopération on ne peut s'empêcher de sourire (participation des deux régions à un salon des entreprises à Paris)

L'axe Nantes Angers Le Mans quant à lui n'a fait que bénéficier du TGV (programme national dont la région n'a pas à revendiquer la paternité). Les deux régions aujourd'hui s'en remettent à l'état
pour developper les liaisons rapides entre Nantes et Rennes, on remet donc le développement du fameux axe entre les mains de l'état... De plus cet axe qui ne tiens que par le TGV trouve dans ce
même TGV la raison même pour laquelle le région de Mans se tourne de plus en plus vers Paris.

On constate aujourd'hui que du fait de ce découpage ubuesque (terme employé à l'époque par la presse pour désigner la région des PdLs), tout l'ouest passe à coté des grands rendez-vous de l'avenir.
Je pourrais vous citer par exemple l'exemple récent du plan Campus. Les étudiants de la régions du Mans iront faire leurs études sur le pôle d'excellence du plateau de Saclay, où iront les autres ?
Aucun pôle d'excellence dans tout le grand ouest de la France. Est-ce normal ? Non.

Pour la Corse, pas besoin de Master de géographie pour comprendre que dans le terme de dépeçage vous laissez entendre qu'on dépouillerait les habitants ou les collectivités locales actuelle de
leurs biens. La région PDL que j'aime à appeler le Machin n'est qu'une administration, redéfinir son territoire ne ferait que redéfinir les territoires de compétence des uns et des autres. Comme
cela a été le cas pour la Corse.

A ce titre je suis content de voir que vous ne faites remonter votre "histoire" qu'aux années 80 avec les lois Deferre (1981 sauf erreur).


J.-F. Launay 02/10/2011 17:07



A propos d'Histoire, vous oubliez que depuis la Révolution Française, les provinces d'Ancien Régime n'existent plus. Certes les historiens, les vrais, peuvent se pencher sur l'histoire de la
Bretagne et de la Corse, de la Bourgogne ou de la Guyenne... Pour autant, il n'est pas question de rendre la Corse à Gênes, ni la Guyenne à la perfide Albion.


Mais vous avez parfaitement le droit de vous lancer dans une grande salade où l'on découvre un V économique Nantes-Rennes-Lorient, un plan Campus dont le rapport avec la question abordée dans
l'article est nul et une notion de "territoire de compétence" qui ne veut rien dire.


A voir  : http://deblog-notes.over-blog.com/article-28734655.html



Christophe 01/10/2011 17:40


Quel ramassis d'absurdités. La droite en la personne d'Olivier Guichard et plus tard de M Fillon a toujours été contre la reúnification de la Bretagne. Si ce que vous disiez était vrai (et vous ne
faites rien d'autre que de la politique fiction), cette réunification serait faite depuis longtemps.

Quand au terme "dépeçage" il est tout bonnement ridicule, lorsque la Corse est devenue une région a part entière, personne ni rien n'a été depecé en région PACA.


J.-F. Launay 01/10/2011 17:51



"Quel ramassis d'absurdités" : admirons la force argumentaire de ce Christophe.


Si, quand même, la Corse : faut-il avoir un Master de géographie pour se rendre compte que la région PACA peut parfaitement se passer de la Corse. Celle-ci a d'ailleurs été détachée de PACA,
avant que les régions ne deviennent des collectivités territoriales, avec les lois Deferre et suivantes.



Gabriel 26/10/2010 16:35


Ce ne devrait pas être une affaire politique de Gauche comme de Droite les nantais sont POUR !!!!


Gabriel 26/10/2010 16:32


La région pays de la Loire est une aberration! Cela fait 65 ans et aucun homme politique n'a fait quoi que ce soit! Tout le monde ne pense qu'a faire gagner son parti et personne ne s'occupe du
patrimoine! Je suis nantais et je ne connais personne dans ma ville qui est contre le rattachement ! les sondages parlent d'eux même 75% pour ! tu dis qu'il faut continuer à construire l'histoire
mais les régions on été formés par les peuples et modifier par quelques hommes il y a peu ! Nantes a la même patrimoine que le reste de la Bretagne ! En détruisant les anciennes province tu ne fait
pas avancer l'histoire du tout!!!

Et pour ton information les anciennes provinces romaine (créer par les romains )n'on aucun rapport avec les régions historiques françaises ( créer par les français ) !La Septimanie était une entité
de territoires !!!!


26/10/2010 17:44



Les régions - en tant que collectivités territoriales - datent des Lois Deferre (1982, si je ne me trompe). Les provinces n'ont plus d'existence administrative depuis une certaine Révolution
Française.


Un sondage, juste avant les élections régionales qui ont vu Auxiette réélu avec la majorité dans les cinq déparements, ne donnait plus une majorité de sondés pour le rattachement de la
Loire-Atlantique à la région Bretagne.



kermor 26/08/2010 03:18


"Pétain, la Bretagne et le pays Gallo" sur le post.fr

Surtout ne stigmatisez plus ceux qui ont été obligés par le nationalisme de l'auto-proclamée "Mère des Droits de l'Homme", la "Terre d'accueil" comme "cercueil"de tous les peuples pour en faire des
Français, c'est-à-dire les déculturer comme ceux qu'il tient dans ses griffes, le fameux jacobinisme, la forme la plus centralisée, la plus acharnée de tous, puisque, après avoir atteint son but :
franciser tous les peuples notamment à coups de ce sinistre « Symbole » emprunté aux Jésuites par les plus farouches Républicains, qui ont eu la malchance de se trouver dans l'Hexagone
maudit, devenu "LE CIMETIERE DES PEUPLES", car QUAND ON TUE UNE LANGUE,C'EST UN PEUPLE QU'ON ASSASSINE et non dans"La Prison des Peuples" d'où l'estonien, le letton, le lituanien, l'ukrainien, le
moldave, l'arménien, le kartvèle, l'azéri, le kazakh, l'ouzbek, le tadjik, le kirghiz et tant d'autres sont sortis en meilleure forme que le breton moribond, comme l'euskarien et tant d'autres, ou
en Espagne, en Grande-Bretagne, en Suisse ou ailleurs, certains Français se permettant encore en 2008 de tirer sur le corbillard, par exemple en rejetant démocratiquement l'amendement 605 rectif
voté A L'UNANIMITE par l'Assemblée Nationale française, avec l'appui du gouvernement, de la Commission des Lois et de 70 % des Français sondés, la maturité venant parfois un jour, de se jeter dans
les bras de son adversaire afin d'éviter de disparaître, ce qui est largement arrivé, à présent, car c'est une stratégie classique, pensez au roi "très chrétien" François 1er s'alliant aux Turcs
contre les Habsbourg, au cardinal Richelieu s'alliant aux Protestants allemands contre les mêmes, et ils n'étaient pas menacés d'anéantissement! aux démocraties occidentales s'alliant à Staline,
l'homme du Goulag avec ses 60 millions de morts, idole des communistes, eux qui ont été les GRANDS HEROS DE 1945, les premiers pourchasseurs de Bretons, tous "Fachos", compromis ou pas, comme
encore le 19 juin 2008 au Sénat! Quel sentiment éprouverait tout Français, comme tout humain normal, à l'égard d'un peuple qui lui aurait fait un tel mal? Dites-le moi!


J.-F. Launay 26/08/2010 08:34



Un gigantesque amalgame ne fait pas une démonstration très convaincante... de quoi, d'ailleurs ?



Yannig 27/06/2009 12:15

"les anciennes provinces françaises n'avaient plus aucune existence juridique."
Qui a décidé cela?
Concernant la Bretagne, ça arrangeait bien la France que tout soit "fini" de ce côté là: "j'aboli ses droits et ses privilèges, comme ça, elle ne pourra plus rien dire, et elle sera totalement soumise à mon pouvoir!".
Quand on regarde l'histoire depuis l'annexion de la Bretagne par la France, on s'aperçoit que les membres des Etats de Bretagne s'élèvent pour protester. La France envoie donc ses sbires pour les battre et faire des exemples pour les autres qui auraient envie de contester ses décisions. Mieux: elle destitue les membres bretons pour y mettre des français. Normal?
Je tiens à vous rappelez que le traité d'union de la Bretagne ET de la France de 1499, a été fait par Anne de Bretagne et son second époux, Louis XII, en un mot, contrat BILATÉRAL. Celui de 1532, qui unit la Bretagne A la France, est UNILATÉRAL. Il y a donc bel et bien violation juridique...
Le combat mené par Mlle kerhuel, et Louis Melennec aujourd'hui, s'inscrit dans le même ordre logique de ce qu'on fait les membres des Etats de Bretagne, et il y en a eu d'autres entre eux.
Mais aujourd'hui, la France a décidé que c'était comme ça et puis c'est tout!
Belle exemple de démocratie...

De quelle année date la carte de France de l'album photo?

J.-F. Launay 27/06/2009 12:39


Eh ! oh ! arrêtez un peu ! on est en 2009 pas en 1499. L'histoire ne s'est pas arrêtée, ni à Eboli, ni en 1532 !
Lisez donc La composition française de Mona Ozouf.


Yannig 27/06/2009 10:45

"Transposer le droit médiéval (ou de la Renaissance) en droit "moderne" est une pure fumisterie. Mais, tout le monde, même les docteurs en droit ont le droit, c'est le cas de le dire, d'écrire des absurdités anachroniques."
D'après vous, sur quoi la France s'appuie t-elle pour dire que la Bretagne lui appartient juridiquement, sinon le traité de 1532?
Ça semble possible dans un sens, mais pas dans l'autre?

"Quand à l'histoire de Pétain c'est un pur mensonge http://deblog-notes.over-blog.com/article-28011614.html"
Le régime de Vichy est le 1er état français qui a amputé la Bretagne (décret 2727 du 30 juin 1941). Il avait d'ailleurs créé 3 (ou 4) autres régions comme ça, qui, elles, ont disparu sans qu'on remette en cause quoi que ce soit.
Y'a t-il eu consultation de la population bretonne dans son ensemble?
Peut-être me répondrez-vous qu'il y avait autre chose à faire que consulter la population, car c'était la guerre. Soit! Mais le régime de Vichy n'avait-il rien de mieux à faire que de séparer des départements de leur pays d'origine? Par exemple, empêcher les déportations vers les camps de concentration nazis, et les exécutions, plutôt que d'y apporter sa contribution?
Avec la "région d'Angers", c'est 80% de la "région pdL" qui prenait forme. A la Libération, le général de Gaulle a aboli les lois et décrets émanents de Vichy. La Loire-Atlantique réintégrait donc la Bretagne.
Hors, en 1955, des "têtes pensantes", qui ne pensaient visiblement à rien, ont "ressuscité" le décret 2727 pour lui attribuer un nouveau numéro. la Loire-Atlantique, pour la seconde fois, était séparée de la Bretagne, toujours sans consultation de qui que ce soit, et il en allait de même pour la Vendée!
Et aujourd'hui, il existe une "région" qu'on appelle "pays de la Loire", dont 3 départements sur 5 ne sont en rien concernés par le fleuve...

J.-F. Launay 27/06/2009 11:17


Arrêtez de ramer vous attaquez la falaise ! pas celle de Paimpol, vu qu'elle n'existe que pour la rime.
Sur le mensonge "pétainiste" j'ai déjà répondu http://deblog-notes.over-blog.com/article-28011614.html et dire que De Gaulle a rendu la Loire Atlantique à la Bretagne relève de la plus haute
fantaisie vu que les anciennes provinces françaises n'avaient plus aucune existence juridique.
Il ne suffit pas de marteler un mensonge pour en faire une vérité !
 


Yannig 24/06/2009 17:17

Concernant le traité d'union de la Bretagne et de la France, voici ce qu'a déclaré Mlle Kerhuel, docteur en droit:

"Aucun contrat, qu'il soit de droit ou de droit public international ne peut être modifié par la volonté d'une seule des parties. Par le Traité de 1532, la Bretagne se trouvait, par rapport a l'Etat français, dans la situation qu'en droit moderne on appelle, un Etat Fédéral. La transformation d'un régime fédéral en état centralisé ne peut être imposée unilatéralement par l'état centralisateur. Il y a là une novation qui transforme complètement la nature du lien, ce que la protestation de M. de BOTHOREL exprime fort bien en disant " D'ALLIES, NOUS DEVENONS SUJETS ". La Bretagne n'avait jamais accepté cette situation.

L'Union était donc rompue par la faute exclusive de l'Etat français. La partie qui a violé un contrat ne peut absolument plus s'en prévaloir. C'est à dire que, ne voulant plus observer les conditions du Traité d'Union, l'Etat français devait évacuer la Bretagne. On sait ce qui suivit : L'occupation par la force armée révolutionnaire, la Chouannerie et la répression sanguinaire.

La situation est inchangée depuis lors. Aucun gouvernement français, pas plus que la Restauration, n'a consenti à rétablir l'Assemblée bretonne et à lui restituer ses droits souverains. La loi de 1972, sur la Régionalisation n'a pas recommencé à observer les conditions du traité ; en outre, elle a séparé le pays Nantais appelé Loire-Atlantique du reste de la Bretagne pour la rattacher à une très artificielle région des "Pays de Loire" avec laquelle elle n'a rien a voir historiquement suivant la décision du Maréchal Pétain lors de sa collaboration de 1940 à 1945 avec Hitler. Le Pays nantais,où se trouvait au XVIème siècle, la capitale de la Bretagne, est incontestablement couvert par le Traité de 1532 et les fantaisies des découpages administratifs du XXième siècle ne peuvent rien y changer."

J.-F. Launay 24/06/2009 19:02


Transposer le droit médiéval (ou de la Renaissance) en droit "moderne" est une pure fumisterie. Mais, tout le monde, même les docteurs en droit ont le droit, c'est le cas de le dire, d'écrire des
absurdités anachroniques.
Quand à l'histoire de Pétain c'est un pur mensonge http://deblog-notes.over-blog.com/article-28011614.html


Cathy 15/02/2009 23:13

Navrant! Mr Auxiette vous a payé pour écrire une telle anerie?
Savez vous que la loire atl est pour 75 % pour son rattachement a la Bretagne ( sondage JM Ayrault..)

J.-F. Launay 16/02/2009 08:25


9a commence par des propos insultants, pour s'achever par une affirmation sans preuve. Et, sur le fond, RIEN !


Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.