Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2009 5 06 /02 /février /2009 17:13

Les médias se sont largement fait l'écho du vidage du préfet de la Manche  et du directeur départemental de la police, suite à la visite de notre Conducator à Saint-Lô, dont les esgourdes avaient résonné désagréablement avec les sifflets de manifestants.

Même les élus UMP avaient dénoncé ce « fait du prince ». "Je trouve parfaitement lamentable qu'on puisse utiliser un représentant de l'Etat comme si on utilisait un Kleenex. C'est scandaleux" disait le Président du Conseil Général, Jean-François Legrand (qu'avec la finesse qui le caractérise, notre « génie courtsurpattes » nomme Legrand con, si l'on en croit le Canard). Le député UMP Philippe Gosselin trouve également "très regrettable" la sanction prise à l'encontre du préfet. "C'est un mauvais signal politique".


En revanche, très peu d'articles sur la visite à Provins du « nombril sur pattes » (pour reprendre une formule d'un des chroniqueurs du « Fou du roi ») si ce n'est pour faire écho à cette formule qui le caractérise parfaitement « J'écoute mais j' tiens pas compte » ou encore à cette remarque nombrilesque et déplacée, à propos des garnisons naguère installées dans le Sud-Est : "On ne voulait pas l'armée italienne, on a eu Carla. C'est quand même plus agréable, en tout cas pour moi".

Il s'agissait pour notre Ouf 1er d'annoncer que pour compenser ce départ d'un régiment de Hussards, le site devrait accueillir d'ici 2010 les 330 employés du Service d'étude sur les transports, les routes et leurs aménagements (Setra) de Bagneux (Hauts-de-Seine).

Or, ce jour-là, à la sortie de l'autoroute A5, un car de tourisme est arrêté par les gendarmes qui contrôlent, non seulement les papiers du véhicule, mais l'identité des passagers.

"Les 55 voyageurs, fonctionnaires du Ministère du développement durable ont quitté la banlieue parisienne de bon matin. Ils se dirigent vers Sourdun, proche de Provins, en Seine-et-Marne. Motif de cette virée : Sarko y est attendu pour vendre sa réforme de la carte militaire. La riante commune de 1 487 habitants perd son régiment de hussards et, « en échange », sa caserne désaffectée accueillera les fonctionnaires en question qui veulent manifester leur opposition à cette délocalisation."  (Le Canard Enchaîné 28/01/09).

L'opération était préparée depuis huit jours et le car pisté depuis la veille, confiera un gendarme.

Mais arrivé à Provins, c'est pire : car immobilisé, interdiction d'ouvrir les portes.

Finalement, nos 55 trublions potentiels, bien encadrés par des policiers, pourront aller jusqu'à la sous-préfecture d'où Ubu-président était déjà parti.


Ni le préfet de Seine-et-Marne, ni le sous-préfet de Provins n'ont été virés pour contrôles abusifs, séquestration arbitraire et violation manifeste du droit de... manifester.

Partager cet article

Repost 0
Publié par JFL J.-F. Launay - dans Mises au clair
commenter cet article

commentaires

ABRIBAT NOELLE 22/04/2009 17:15

Bonjour, j'ai travaillé plus de 35 ans au Setra Bagneux. J'ai bien sûr bien connu tous ceux qui ont fait la renommée de ce service de haute technicité : ces agents ont oublié de citer leurs exploits et parmi les plus connus du public lambda : Viaduc de Millau, Pont de Normandie, Pont de l'Ile de Ré, la Roche Bernard et bien d'autres ouvrages d'art sans oublier les grands axes routiers. Demandez leur ce qu'ils ont fait pour l'état et les contribuables (régions et communes) mais il faudra insister car ce sont des personnes modestes ... qui ont fait leur travail (un peu comme les pompiers quand on les remercie). Voyez vous ce que je veux dire.
Allez aussi leur rendre visite et longer les couloirs : quelques tableaux vous indiqueront les réalisations du Sétra.
Et l'état veut se défaire d'un tel service : ce sont des cerveaux que l'Administration a mis sous son aile et leur a confié des missions d'envergure (ils ne s'en rendent même pas compte). J'aurais toujours une immense admiration pour ces collègues que j'ai cotoyé chaque jour avec une amitié sincère qui va être détruite pour toujours.
C'est pire qu'un gâchis pour le personnel mais ce le sera aussi pour toutes les collectivités, y compris les pays étrangers.
Je garderai toujours en moi cette fierté d'avoir travaillé à leurs côtés et suis admirative de les voir se rebeller devant de telles inepties. Et je suis loin et ne peux rien faire ...!
NA

Pinay Nadine 27/02/2009 18:56

Bonjour,
Voici un complément d'informations suite à l'intervention de N.Sarkosy à Provins concernant le remplacement des militaires par des agents du Sétra.
En espérant que vous "porterez cette information"

Le Sétra (Service technique du Ministère de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de l’aménagement du territoire) intervient dans le domaine de la route et des ouvrages d’art en veillant à leur conception et à leur entretien . Il intervient aussi dans le domaine des transports. Il œuvre non seulement pour l’Etat, pour qui il produit et diffuse l’état de l’art, mais aussi pour les collectivités territoriales désormais en charge des routes nationales.
Il garantit la cohérence du réseau routier. Il confronte son expérience et ses projets avec ses homologues internationaux.

Sa délocalisation n’a fait l’objet d’aucune concertation, d’aucune étude de faisabilité ou d’impacts, d’aucune analyse préalable pour les compétences de l'État ni pour les personnels. Ce transfert conduira à anéantir la compétence de ce service scientifique et technique. Sa délocalisation signent son arrêt de mort.

Personne, dans la fonction publique, n’est assez stupide pour venir s’installer dans un endroit aussi isolé… Comment peut-on dépenser autant d’argent dans le contexte actuel. Forcément le contribuable paiera.

Par ailleurs, il n'y aura pas de compensation au départ des militaires de la caserne de Sourdun, car seulement, selon un sondage récent, environ 2 % des agents du Sétra partiront :
- Sourdun et sa région hériteront d’un service vide, sans l’apport de nouveaux habitants pour remplacer les militaires du 2ème régiment de hussards.
- Le départ des militaires, non compensé, et les investissements nécessaires pour faire venir un service sans personnel ni compétence représenteront une imposante facture pour les collectivités locales concernées.
- L'État et les collectivités territoriales auront perdu le service technique central dont ils ont besoin au quotidien.
- L’ingénierie française routière sera privée d’innovation et de normalisation.
- Le tout pour des coûts financiers et carbone exorbitants. Un comble pour un service du ministère chargé du développement durable.

Tous nos "responsables" - et ce jusqu'au plus haut niveau - savent parfaitement que notre délocalisation est un non sens et une erreur stratégique mais ils feignent l'ignorance.
Le Sétra délocalisé disparaîtra. La collectivité n'en verra probablement les conséquences que dans quelques années, mais il sera alors trop tard.

Avec mes remerciements pour ce que vous pourrez faire pour le Sétra et ses agents qui défendent avant tout les missions de leur service (les problèmes personnels viendront en second temps, même si certains de nos collègues ont déjà demandé leur mutation - ce qui se comprend aisément)


Contact mailto:CollectifAgentsSetra@gmail.com

le site du Sétra : http://www.setra.equipement.gouv.fr/

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.