Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2008 5 18 /04 /avril /2008 17:04

Une fois de plus, lancé sur je ne sais quelle recherche, j'arrive sur un site pédagogique s'adressant aux instits et m'égare dans les commentaires. Irritation habituelle devant les pseudos plus ou moins débiles, dans un site citoyen (bizarre comme cet adjectif est objet de sarcasmes). Et je tombe sur un message qui, incidemment, dénonce les 60 mois de plein traitement qu'auraient décidés les députés pour ceux d'entre eux qui ne sont pas réélus (Hoax).

 

Eh oui ! un instit (pardon un professeur des écoles) qui se fait l'écho de ce pur mensonge.

Je ne peux m'empêcher de lui dire (ou plutôt écrire) : l'indemnité ne concerne que les députés non réélus et sans emploi (l'instit qui retrouve son poste, le pharmacien son officine, etc. : exclus) pendant 36 mois, avec dégressivité de 6 mois en 6 mois. Je donne bien sûr ma source (http://www.assemblee-nationale.fr/connaissance/indemnite.asp#alloc).

La réponse ne tarde guère.
Mon instit, vexé, d'aligner salaire, allocations pour secrétariat et assistants parlementaires, gratuité de transports divers, etc. alloués à chaque député, pour conclure que cela, multiplié par le nombre de députés, représente le salaire de je ne sais combien de contractuels par an. Je n'ai pu m'empêcher de lui signaler qu'il avait oublié le coût global de l'Assemblée nationale (entretien, salariés, etc.) et d'y ajouter sénateurs et sénat.

 

Il reprenait un message qui fleurit sur internet. Une de ses variantes la plus mensongère et vicieuse est intitulée « sarkophage » (montage *.pps) : un amalgame absurde entre promesses de notre Ouf 1er et ces fameuses indemnités, alors que le président n'a heureusement aucun pouvoir là-dessus qui relève du parlement, et puis la totale (salaire brut et non pas net, contre-vérités volontaires - les 20 voitures du parc de l'A.N. pour les 577 députés se transforment en « auto=à disposition » -  et mensonges flagrants avec les  fameux 60 mois)...

Entendons-nous bien. Il est évidemment permis de débattre des avantages accordés aux parlementaires : par exemple, lier le crédit affecté à l'emploi de collaborateurs à des emplois effectifs d'au moins 3 personnes (secrétaire et assistants), remplacer la gratuité de certains transports par des remboursements de notes de frais (évidemment justifiées), etc.

Mais, il s'agit de tout autre chose : un anti-parlementarisme qui puise ses racines aussi bien dans l'extrême-gauche (un courant anti démocratie représentative qu'illustre bien le soi-disant philosophe Alain Badiou) qu'à droite dans le vieux fonds néo-poujadiste qui se nourrit de « tous pourris », les deux se rejoignant dans un populisme démagogique (excusez le pléonasme) dont témoignent beaucoup de commentateurs, au ton parfois docte, proclamant que droite et gauche parlementaire c'est kifkif bourricot (l'UMPS écrivent certains).

Poujade* doit sauter de joie dans sa tombe !

 

* Pour celles et ceux, nombreux, pour qui Poujade n'évoque pas grand-chose (l'apogée de son mouvement se situe en 1956) un excellent article du Monde résume bien la trajectoire de cet ancien Doriotiste qui comptera Le Pen dans son groupe de députés.

Partager cet article

Repost 0
Publié par JFL J.-F. Launay - dans humeur anti-parlementarisme Hoax
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.