Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 22:48
« L’information menacée » : le Raid et le GIGN ont osé gêner BFM-TV !

Scandale : une bonne douzaine de télés et radios unies dénoncent l’attaque du CSA sur leur liberté d’informer. Il est vrai que le CSA a prononcé d’intolérables sanctions : 15 mises en garde et 21mises en demeure. Et pis… c’est tout.

 

TF1, France 2, France 3, France 24, BFM-TV, i-Télé, LCI, Euronews, France Inter, France Info, RTL, Europe 1, RMC, RFI, tous unis dans un même élan ont donc signé une lettre au CSA, intitulée "L'information menacée".

 

  

Il est vrai que ce CSA osait considérer, par exemple, que la divulgation, par i>Télé et LCI, d’informations concernant l’identification de Saïd et Chérif Kouachi, avant la diffusion de l’appel à témoins par la Préfecture de police et ce, en dépit des demandes précises et insistantes du procureur de la République, pouvait leur permettre de comprendre qu’ils avaient été identifiés et qu’ils étaient activement recherchés, ce qui risquait de perturber l’action des autorités.

 

Il pointe aussi que BFM TV, France 2, i>Télé, LCI et TF1 ont désigné une personne comme étant un des terroristes recherchés, ce qui a causé quelques désagréments à ladite personne, qui n’était absolument pas concernée.

 

Comme le CSA cherche vraiment la petite bête, dans l’épisode de la prise d’otage à l’imprimerie de Dammartin-en-Goële, il a encore considéré que la diffusion par les chaînes BFM TV, Canal +, Euronews, France 2, France 24, LCI et TF1, d’informations et d’images, indiquant notamment le déploiement des forces de l’ordre, le positionnement exact de certaines d’entre elles ou encore la stratégie mise en place, aurait pu être préjudiciable au déroulement des opérations ainsi qu’à la sécurité des otages et des membres des forces de l’ordre, dans la mesure où les terroristes pouvaient y avoir accès.

 

S’il a repris les mêmes reproches pour l’hyper casher, il ajoute que BFM TV, Euronews, France 2, France 24, i>Télé, LCI, TF1, Europe 1, France info, France inter, RFI, RMC et RTL, ont annoncé en direct que des affrontements avaient éclaté entre les forces de l’ordre et les terroristes à Dammartin-en-Goële. La divulgation de cette information aurait pu avoir des conséquences dramatiques pour les otages de l’Hyper Cacher car Amedy Coulibaly avait déclaré lier leur sort à celui de ses complices de Dammartin-en-Goële ! Une broutille !

 

France 2, TF1 et RMC ont signalé la présence d’une personne qui était parvenue à se cacher dans l’imprimerie où Saïd et Chérif Kouachi s’étaient retranchés. BFM TV et LCI ont émis l’hypothèse qu’une ou plusieurs personnes s’étaient réfugiées dans une chambre froide ou dans une réserve du magasin Hyper Cacher où Amedy Coulibaly retenait ses otages. La diffusion de ces informations, à l’heure où les terroristes pouvaient encore agir, était susceptible de menacer gravement la sécurité des personnes retenues dans les lieux. BFM TV sur ce sujet a d’ailleurs raconté des salades, en prétendant que le RAID avaient mis les otages de l’hyper cacher en sécurité.

 

On comprend mieux la réaction indignée des médias injustement vilipendés par le vilain CSA, ces médias conscients de leurs responsabilités qui se sont interrogés sans relâche, pendant et après les événements ! « La liberté de la presse est un droit constitutionnel. Les journalistes ont le devoir d’informer avec rigueur et précision. » « Nous considérons que la décision du CSA porte en germe le danger d’une alternative : se censurer ou se voir sanctionné. »

 

Sauf que, l’affreux CSA, quasi totalitaire, a pointé des choses précises. Cette belle lettre, qui a réuni la fine fleur de TF1, France 2, France 3, France 24, BFM-TV, i-Télé, LCI, Euronews, France Inter, France Info, RTL, Europe 1, RMC, RFI, eût pu répondre point par point aux injustes accusations du CSA. Au lieu de nous jouer le grand jeu de la dignité bafouée et surtout l’assez puérile complainte sur les réseaux sociaux et Internet.

Car le CSA – et les signataires le savent bien – n’a pas pouvoir de régulation sur l’Internet. Et même si réseaux sociaux et sites internet ont pu aussi déraper, outre que leur audience, dans ces circonstances tragiques, ne sont peut-être pas à la hauteur de celles des télés et radios, leurs supposées fautes ne vaut pas absolution pour les leurs.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

les cafards 20/02/2015 18:11

c'est quand même BFM TV qui est en pointe côté "je fais ce que je veux et j'en ai rien à foutre de ces branleurs du CSA" !

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.