Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 novembre 2008 6 08 /11 /novembre /2008 18:12

« La chronique, par nature subjective, peut recourir indifféremment à l'ironie, l'humour, l'émotion, l'indignation. Elle se caractérise par un regard original sur l'actualité. » Laurent Greilsamer*, pour se conformer à ces prescriptions de la bible, pardon du style du Monde, use d'un procédé qui, à force, fini par manquer d'originalité. Dans son journal teinté centre gauche, il va prendre fait et cause pour le Président bling-bling (le comparant assez impudemment à P. Beregovoy) ou pour cette pôvre Rachida Dati, avec un art de la victimisation un peu grossier.

 

La chronique étant par nature subjective, inutile de s'embarrasser d'arguments. La Rolex de l'enfant de Neuilly est assimilée aux chaussettes tombantes de l'ex-ouvrier de la banlieue rouennaise : l'amalgame tient lieu d'émotion ou d'indignation.


Usant du vieux procédé rhétorique de la répétition, notre chroniqueur va dénoncer « la chasse à la Dati », « une chasse aux gros plombs » où, nous les lecteurs, sommes comme les gamins de la cour de récré d'autrefois scandant « Du sang, du sang !» 

 

A la Finkielkraut, il va dénoncer non pas le Syndicat de la magistrature ou l'Union Syndicale des Magistrats, mais « les gens de robe », « le monde judiciaire » pour terminer par une envolée  : « Elle rend ivre ses adversaires, de droite et de gauche, qui ne recule devant aucun argument pour lui régler son sort ».

 

Sa plaidoirie est pourtant, en filigrane, un réquisitoire.


Qu'elle applique, impétueuse et implacable, la politique de Nicolas Sarkozy, mais sans le savoir-faire de son maître (sic) devrait-elle la mettre à l'abri de la critique  (ce qui  n'empêche pas bien sûr de critiquer d'abord le maître) ?

Les élus qui, sans aucune concertation, voient des tribunaux disparaître dans leur ville, leur département, pratiquent-ils la chasse au Dati en dénonçant cet arbitraire ? La très modérée USM devait-elle accepter sans broncher l'attitude que l'on n'ose qualifier de scandaleuse - pour ne pas être taxé de chasse aux gros plombs - de la garde des sceaux  faisant interroger en pleine nuit un magistrat qui ne faisait qu'appliquer ses prescriptions ? Le SM a-t-il tort de dénoncer la loi sur la rétention de sûreté qui permet de maintenir en détention indéfiniment une personne qui a purgé sa peine ?

 

Le Canard enchaîné doit-il passer sous silence les démissions successives de membres de son cabinet lassés de se faire insulter ?  La couverture de Match, en robe de grand couturier, s'impose-t-elle pour la Ministre de la Justice ?

 

Et la mufflerie, la beaufitude est-elle de gauche quand un de ses collègues du gouvernement  clame, sans qu'on ne lui ait demandé, avec un rire gras, qu'il n'est pas le père de son futur enfant ? Les critiques acerbes que l'on prête au conseiller de Sarkozy pour la Justice sont-elles de pures élucubrations ? Quels sont ces gens de gauche qui ne reculent devant aucun argument pour lui régler son sort à notre si vaillante garde des Sceaux ?

 

Ah oui, j'oubliais, la chronique est par nature subjective.  « Sa vocation est d'instaurer une complicité durable avec le lecteur ». M. Greilsamer devrait au moins obtenir la complicité d'une lectrice.

Pour une prochaine chronique nous lui proposons : « Peut-on défendre Brice Hortefeux ? »

 

* Le Monde 04/XI/08 

Repost0
22 mai 2008 4 22 /05 /mai /2008 13:12

Pour ceux qui, la tête dans le guidon (ou toute autre raison), ne lisent pas Libé, je ne résiste pas à la tentation de citer ce petit article. Les titres auxquels vous avez échappé : La crédulité nuit gravement à la crédibilité ou encore à déséquilibré, déséquilibré et demi (notre Ouf 1er ne déçoit jamais)

 

Chômage: Nicolas Sarkozy se prend les pieds dans le plaquiste

Mardi, au cours de son déplacement dans le Loiret (LibéOrléans du 20 mai 2008), Nicolas Sarkozy a expliqué aux salariés d’une PME locale les bienfaits de sa future loi sur les chômeurs «refusant deux offres d’emploi» correspondant à leur formation. Il s’est appuyé sur un exemple capté à l’ANPE de Melun (Seine-et-Marne) au cours d’un récent déplacement présidentiel. C’était le vendredi 16 mai. «Un agent m’a dit qu’il recherchait des plaquistes. Il a proposé à un chercheur d’emploi qualifié dans ce domaine, 63 offres dans l’année écoulée. Ce dernier les a toutes refusées. C’est honteux et ça on va le changer !»*. Contactée par Libération, la direction départementale de l’ANPE de Seine-et-Marne dément formellement cette information: «La personne qui lui a dit cela est déséquilibrée et n’aurait jamais dû être présente ce jour-là. Le président aurait pu comprendre qu’il avait, face à lui, une personne souffrant de troubles graves».

Au-delà de cette fausse information, la direction ne comprend pas la logique présidentielle: «63 offres annuelles de plaquiste sur Melun… Et proposées à une même personne... Mais comment a-t-il pu croire une telle chose ? Pourquoi n’a-t-il pas vérifié cette information avant de la reprendre à son compte ?».

http://www.libeorleans.fr/libe/2008/05/chmage-nicolas.html

Mourad Guichard

 

* http://www.libeorleans.fr/libe/2008/05/nicolas-sarkozy.html

 

 

Un ami havrais me signale « A propos des déclarations d'Ouf 1er, il a dit approximativement ceci : Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise...: un grutier français travaille 2000 heures par an et ses homologues de Barcelone ou d'Anvers, 4.000 heures. Ce qui donne quand même pour les grutiers français sur la base de 220 jours de travail (moyenne française) plus de 9 H par jour (et sur la base de 35 H par semaine, il faudrait une année de plus de 57 semaines). Quand aux stakhanovistes barcelonais ou anversois, même en portant la moyenne annuelle à 240 jours, ça leur ferait plus de 16 heures par jour et en travaillant 365 jours sur 365 ils se feraient encore 11h par jour. Il dit vraiment n’importe quoi !

 

 

 

 

 

Repost0

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.