Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 octobre 2009 5 30 /10 /octobre /2009 18:00

Puis-je avouer que je ne connaissais pas le seul Prix Nobel de Littérature (1998) Lusitanien, José Saramago ?

Mais une « lettre de Lisbonne » intitulée « Quand un prix Nobel s’en prend à Dieu » va m’inciter à réparer cet oubli. Ce Nobel vient de sortir, sous le titre Caïn, en portugais bien sûr, mais aussi en espagnol et catalan, un livre inspiré de la bible.

 

De l'avis de l'auteur lui-même, aucun de ses précédents livres n'avait été teinté d'autant d'humour. Ainsi, l’ange, envoyé par Dieu en dernière minute pour arrêter le bras d'Abraham, arrive trop tard pour sauver le fils... à cause d'une avarie à l'aile droite.

 

On imagine l’effroi des autorités religieuses devant cette version des épisodes d’une bible dominée par la violence et le sexe, bible qui selon lui est «un recueil de mauvaises mœurs» et «un catalogue de cruautés». Déjà, son « Evangile selon Jésus Christ », où il décrivait un Jésus perdant son pucelage dans les bras de Marie-Madeleine (une « aventure sentimentale » écrit pudiquement le journaliste du Monde), l’avait obligé à s’exiler à Lanzarotte aux Canaries espagnoles.

 

 

Il n’absout pas « Caïn, qui a effectivement tué son frère [Abel], mais qui pour moi ne peut être vu comme une sorte de personnification du mal », ajoutant « Au fond, c'est Dieu le vrai responsable. Dieu, qui devrait respecter l'un et l'autre, chacun dans son travail, a méprisé l'un et mis en valeur l'autre. L'attitude de Dieu est impardonnable » « Caïn a été humilié par Dieu, et il tue son frère parce qu'il est dans l'incapacité de tuer Dieu. »

 

Le porte-parole de la Confédération épiscopale portugaise, Manuel Morujao, le rabbin de Lisbonne, Eliezer di Martimo, le théologien catholique Joaquim Carreira das Neves l’ont accusé qui de vouloir se faire de la publicité par un scandale, qui de ne pas savoir lire la bible.

 

«L'Eglise aimerait placer un théologien derrière chaque lecteur de la Bible pour expliquer que ce qu'il est en train de lire doit être interprété de manière symbolique, a rétorqué l'écrivain lors d'une conférence de presse. Dans la Bible, on trouve de la cruauté, de l'inceste, de la violence en tous genres, des carnages. Cela est incontestable, mais il suffit que je le dise pour susciter cette polémique.» Loin de chercher à apaiser les esprits, il a ajouté que « Le Dieu de la Bible est vindicatif, rancunier, mauvais et indigne de confiance ». «Les hommes ont créé Dieu à leur image et ressemblance, c'est pourquoi il est si cruel, mauvais et vindicatif. » « Dieu n'existe pas. C'est l'humanité qui a inventé les dieux... Dieu quand il existe, il existe dans nos têtes. Nous avons inventé la divinité et à partir de là, s'est établie une relation maladive entre le créateur, dans ce cas l'homme et la créature, Dieu ».

 

Un eurodéputé portugais conservateur, Mario David, vice-président du Parti populaire européen (PPE), a été jusqu’à demander à l'écrivain, «devant tant de honte», de renoncer à sa nationalité portugaise !

 

À 87 ans, José Saramago est plus que jamais combattif. Il ferraille contre « le néomédiévalisme universel» de Benoît XVI, met en garde contre le risque d'une « résurgence du fascisme en Europe ». Depuis des mois, sa cible privilégiée est Silvio Berlusconi, le président du conseil italien, qualifié dans une tribune publiée en juin par le quotidien El Pais de «virus menaçant d'être la cause du décès moral du pays de Verdi ».

 

José Saramago, un homme indigné. Voilà l’épitaphe que le célèbre écrivain voudrait voir inscrite sur sa tombe. Il est mort le à Lanzarote.

Partager cet article

Repost 0
Publié par JFL J.-F. Launay - dans Mises au clair
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.