Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2015 7 11 /10 /octobre /2015 16:19
Leny Escudero, l'authentique !

Comment Leny Escudero s’est-il abouché avec  Freddy Deschaux-Beaume (FDB), député PS de la IVe (devenue Ve) circonscription de l’Eure ? je ne sais. Peut-être en tant que conseiller général de son canton, car la ferme qu’il retapait et agrandissait n’avait pas l’eau courante. Toujours est-il que Leny Escudéro, le Leny du Poing et la rose, fut  un soutien discret mais constant du député dont j’étais à l’époque le nègre – courrier, articles et communiqués – député qui lui avait été plus jeune le nègre de Jean Bruce, l’auteur des OSS 117.

 « Le poing et la rose »

(1974)

 

Tous, nous voulons vivre

Vivre libres nous voulons

Qui peut dire je suis libre ?

Dans le monde où nous vivons

Dans le monde où nous vivons

Dans le monde où nous vivons

 

Qui peut dire je suis libre ?

Quand je sais une prison

Un innocent doit y vivre

Tant que durent les saisons

Tant que durent les saisons

Tant que durent les saisons

 

Il n'y a pas d'homme libre

Un innocent meurt en prison

Un innocent meurt en prison

Un innocent meurt en prison

 

Car nous voulons, car nous voulons

La liberté qui nous fait envie

Et nous prendrons, et nous prendrons

Et nous prendrons pour changer la vie

Le poing et la rose, la rose et le poing

Le poing et la rose, la rose et le poing

 

Tous, nous voulons dire

En entrant dans la cité

En échange d'un sourire

J'ai connu la dignité

J'ai connu la dignité

J'ai connu la dignité

 

Que rien ne soit immobile

Dans notre vie de demain

Nos enfants vers l'impossible

Nous montreraient le chemin

Nous montreraient le chemin

Nous montreraient le chemin

Et je voudrais que leurs rêves

Viennent un peu bousculer les miens

Viennent un peu bousculer les miens

Viennent un peu bousculer les miens

 

Car ils voudront, car ils voudront

La liberté qui leur fait envie

Et ils prendront et ils prendront

Et ils prendront pour changer la vie

Le poing et la rose, la rose et le poing

Le poing et la rose, la rose et le poing

Leny Escudero était aussi père d’élève du collège public de Gasny. Sans l’accord de Stéphanie, sa fille, impossible de conter des épisodes succulents de sa scolarité nicaisienne. Mais, en revanche, on peut évoquer le récital gratuit de son père à la salle des fêtes de la commune, au profit du Foyer socio-éducatif du collège.

Salle comble. J’avais supervisé les entrées et comme je m’inquiétais de la recette, un massif surveillant, ouvrant un instant sa veste sur un holster avec une crosse qui en dépassait, me rassura, en disant qu’il s’occupait de la caisse. Le lascar était membre d’un club de tir !

Avons-nous été invités avec FDB ? toujours est-il que nous nous sommes retrouvés, un après-midi, chez Leny, au-dessus de Giverny (les problèmes de viabilisation étaient liés au fait que la ferme qu’il avait retapée était plus facile à relier à une autre commune sur le plateau). Le souvenir le plus cuisant que j’en ai eu, c’est qu’il m’avait battu à plate couture au ping-pong !

Une maison ouverte avec toute sa tribu.

Dreux septembre 1983
Dreux septembre 1983Dreux septembre 1983Dreux septembre 1983

Dreux septembre 1983

Son engagement, il le manifesta notamment en septembre 1983, à Dreux, entre les deux tours d’une élection municipale où le RPR s’était allié au FN, avec l’accord tacite des caciques de la droite, Chirac comme Léotard. Françoise Gaspard, maire sortante, dont la réélection de justesse (8 voix d’écart) avait été invalidée, cristallisant les haines, avait cédé la place à Marcel Piquet. Cette manifestation avait mobilisé Michel Rocard, Pierre Juquin, Giorgina Dufoix. Malheureusement, elle n’eut aucun effet.

Leny Escudero nous a quittés un peu trop tôt. Il restera, je crois, dans la mémoire de tous ceux qui ont su apprécier son œuvre qui ne se résume pas à Pour une amourette, comme quelqu’un d’authentique. Il ne jouait pas un personnage. Il restait le fils d’émigrés, le carreleur, le chanteur qui, au lieu d’exploiter son succès, joue les globe-trotters avec femme et enfant et va construire une école au Dahomey (devenu Bénin), celui qui se baladait sans façon à Vernon…

Il avait écrit un 1er tome de son autobiographie « Ma vie n’a pas commencé ». Malheureusement elle vient de se terminer. Et on peut lire le 2e tome « Le début... La suite... La fin ».

 

 

 

 

En annexe

 Quelques très mauvaises photos : Leny accompagnait mon député dans une usine de Thomson-CSF du côté des Andelys si mes souvenirs sont bons. Je ne sais quels mauvais traitements j'ai fait subir au film...

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

Cliquer pour agrandir

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rayneau Michel 12/10/2015 09:55

j'espérais que tu profites de cette triste occasion pour donner des liens sur l'oeuvre de Leni comme tu l'as fait pour certains chanteurs en d'autres occasions.

J. F. Launay 12/10/2015 10:06

Lelien sur le site même de Leny est en tête d'article : cliquer sur son nom pour ouvrir http://lenyescudero.fr/

J. F. Launay 12/10/2015 09:12

Reçu par courriel
"Merci pour cet hommage. Ça rappelle de bons souvenirs. Je ne savais pas qu'il n'était plus parmi nous." CH

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.