Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2009 2 27 /01 /janvier /2009 15:39

"Dieu n'existe probablement pas. Alors arrêtez de vous faire du souci et profitez de la vie". Cette publicité que l'on a pu voir sur des bus anglais puis barcelonais n'est pas sans évoquer le télégramme posthume d'André Gide à Paul Claudel.

L'initiative en revient à la charmante Ariane Sherine, journaliste et écrivaine, qui, pour répondre à une campagne de publicité agressive d'un groupe évangélique promettant les feux de l'enfer aux non croyants, lança une campagne de souscription dans le Guardian. Relayée par d'autres médias, la collecte a pulvérisé l'objectif, avec 140 000 £ contre 5500 £ visés.

« L'Union des athées et des libres penseurs catalans » a donc pris le relai à Barcelone, avec une somme plus modeste (13000 €) qui n'a permis que de faire la pub sur deux lignes qui desservent le centre ville.

 

Si en Grande-Bretagne, la réaction fut dans l'ensemble amusée (quoiqu'un bigot a porté plainte pour publicité mensongère), on pouvait s'attendre à une vigoureuse réaction d'une église catholique nostalgique du franquisme. Il n'en fut rien. L'archevêque de Barcelone s'est juste fendu d'un communiqué anodin*. Certes des chrétiens madrilènes (mais de l'église évangélique) ont contre-attaqué assez puérilement avec une pub sur les bus de la capitale : "Oui, Dieu existe. Profite de la vie en Jésus-Christ." Mais la hiérarchie catholique trop occupée à s'en prendre une fois encore à la politique du gouvernement socialiste n'a pas réagi. L'archevêque de Valladolid a accusé le ministère de la santé, qui avait lancé une campagne sur le préservatif, "d'endoctriner les adolescents sur des sujets qui relèvent de la compétence des parents" .

 

Comme le rappelle Caroline Venaille "Si la pratique est en chute libre, les figures du Christ sont encore présentes dans certains lieux publics. [...] Sans parler des funérailles d'Etat, ponctuées d'une liturgie. La tradition catholique espagnole a un poids culturel prépondérant, surtout en temps de fête. À force de processions à répétitions, les roulements de tambours des fanfares ont tendance à lasser les agnostiques.

L'article 16 de la Constitution de 1978 proclame pourtant qu'« aucune confession n'aura caractère de religion d'Etat. » Mais un troisième alinéa laisse planer l'ambiguïté : « les pouvoirs publics tiendront compte des croyances religieuses de la société espagnole et entretiendront de ce fait des relations de coopération avec l'Eglise catholique et les autres confessions. »"

 

Cette église cléricaliste intervient ouvertement dans la politique : ainsi a-t-elle condamné la tentative de dialogue au Pays basque (que le fanatisme assassin de l'ETA a fait avorter). Fin décembre 2007, à Madrid, la traditionnelle "messe des familles" (en fait, un rassemblement pour la "défense de la famille" traditionnelle) qui avait attiré près d'un million de personnes, s'était transformée en un véritable meeting électoral où on avait pu entendre « les terribles augures du cardinal de Valence, présageant la "dissolution de la démocratie" si l'on poursuivait en Espagne la "culture de la laïcité radicale" ».

 

Le mariage des homosexuels et leur droit à l'adoption furent bien sûr objets d'opprobre. Des attaques en justice sont lancées contre les cliniques qui pratiquent l'avortement.

 

Mais en novembre dernier, la décision d'un juge administratif de Valladoid, après la plainte d'un père, ordonne à un collège public de retirer les crucifix de l'établissement. « La Constitution dit que l'Espagne est un pays aconfessionnel et par conséquent, l'école doit aussi l'être », avait déclaré la ministre de l'Education Mercedes Cabrera.(d'après C. Venaille).

 

Des progrès sont encore à faire pour une totale séparation de l'état avec l'église catholique. Un texte nouveau est en discussion, discussion à laquelle athées et agnostiques voudraient participer. Mais il ne faut pas oublier que le régime franquiste a sévi de 1939 à 1975, après une guerre civile impitoyable.

 

* Il y dit en substance que croire en dieu n'empêche pas de profiter de la vie : peut-être une allusion aux joies de l'épectase ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.