Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 décembre 2017 1 18 /12 /décembre /2017 16:21
Si Chambord m’était conté

Oyez, Oyez, vils manants ! notre bon Président Macron a fêté son 40e anniversaire en son château de Chambord. A moins que ce ne soit un Noël anticipé.

Cette historiette de Chambord m’aurait échappé, si ce n’était le tintamarre mené sur la touittospère par les godillots en marche contre les vilains qui osaient au mieux s’esbaudir, au pire jouer l’indignation devant ce royal caprice du jeune prince qui nous gouverne.

Tout serait né d’un article de la Nouvelle République du 15 décembre, titré « Emmanuel Macron ce week-end en Loir-et-Cher pour ses 40 ans » et qui précisait « Le président de la République a prévu de fêter son 40e anniversaire en famille ce week-end au Domaine de Chambord. » Après tout, dans ses statuts, le Domaine national de Chambord est placé "sous la haute protection du président de la République". Et s’il festoyait dans un salon du château, il logeait dans un logis proche et non dans la royale enceinte.

Logis des "réfractaires"

Logis des "réfractaires"

Bien sûr le sans-culotte qui sommeille chez Mélenchon s’est réveillé en sursaut : "Pourquoi est-ce qu'il s'en va célébrer son anniversaire à Chambord ? Quelle drôle d'idée ! Je suis tellement républicain que tout ce qui touche aux symboles royalistes m'exaspère, je trouve ça ridicule." On conviendra cependant qu’on l’a connu plus mordant, le Robespierrophile.

"Les deux chiffres du jour. Les 40 ans qu'@EmmanuelMacron va fêter au château de #Chambord. Et les malheureux 1,24% de revalorisation du #SMIC au 1er janvier. Les deux infos tombent en même temps. On a connu communication mieux maîtrisée...", a relevé pour sa part la sénatrice EELV Esther Benbassa, sur Touitteur. Le rapprochement entre les deux informations non synchrones est un peu capillotracté.

Mais à côté de Thierry de Cabarrus, grand officier dans l’ordre  national des Brosses à reluire*, la Sénatrice Verte fait pâle figure. Il en appelle d’abord au grand Charles : « Je n'ai pas le souvenir d'avoir entendu dire, depuis Charles @deGaulle**, qu'un président avait payé de sa poche un weekend privé #emmanuelmacron #chambord », pour ensuite fustiger les « polémistes politiciens » : « Il est temps que les oppositions républicaines stoppent cette polémique (#Chambord) pour s'inquiéter du vrai danger, le #FN toujours très fort, au vu de ce qui se passe en #Autriche (3 ministères régaliens à des fachos) et de la poussée en #Allemagne du parti #AfD au #Bundestag ».

Et de retouitter (RT) des messages de la même encre, comme des éléments de langage repris par de disciplinés godillots en marche. Ainsi d’une certaine Roberte C. : « Je constate que nous assistons à la discussion la plus vaine la plus inutile,la plus crasse, concernant l'anniversaire du Président. Ce peuple n'a pas d'autres préoccupations que juger, critiquer,envier,jalouser? Pauvre France tu n'es pas prête de te relever avec un tel peuple😣 ».

Un Herve Sc. en rajoutera une couche des plus épaisses : « Les étrangers sont stupéfaits de la médiocrité des médias français où Macron à une cote énorme ! Ils ne comprennent pas cette médiocrité nationale ». Et oui, certains parlent au nom du peuple, des Français, lui, plus ambitieux parle au nom des étrangers, ce qui fait quand même plus de monde !

Le Parti Juche de France est guidé par les exploits du Grand Leader Kim Il-sung et du Dirigeant bien-aimé Kim Jong-il.

Le Parti Juche de France est guidé par les exploits du Grand Leader Kim Il-sung et du Dirigeant bien-aimé Kim Jong-il.

Sauf que le perfide Telegraph titre 'Who is the king?' et le journal britiche de persiffler « Emmanuel Macron, the French president, celebrated his 40th birthday on Saturday night at a sumptuous palace built for a king in the Loire valley, a choice unlikely to dispel accusations that he is the "president of the rich". » Ce qui, traduit à la louche, doit à peu près dire que cette décision de célébrer son 40e anniversaire dans un somptueux palais bâti pour un roi dans la vallée de la Loire est un choix qui ne risque pas de faire disparaître les accusations d’être le "président des riches”.

Bien sûr que ce royal anniversaire – ou ce Noël anticipé – ne méritait pas plus que l’article de la Nouvelle République. Mais le, relatif, tintamarre a surtout été entretenu par les godillots à clous qui ont martelé leurs éléments de langage dans la touittosphère pour dénoncer d’imaginaires bataillons de polémistes, alors que la plupart des opposants s’en tamponnaient le coquillard avec une patte de homard !

* Touitte extatique pour commenter l’entretien de son little big man avec Delacarpette, pardon Delahousse : « Il faut un peu de temps pour se remettre de ce tsunami d'idées, cette boulimie de projets, cette avalanche de réformes achevées, en cours, en gestation, cette formidable certitude de servir, conduire la France dans le bon sens avec les bonnes personnes #MacronJT20HWE »

 

** Un Dominique Reynié, professeur à Sciences Po, nous ressortira la même antienne : « N’est-ce pas la première fois depuis Charles de Gaulle que nous avons un président qui finance sur ses deniers personnels une fête privée? C’est à la fois un progrès et une promesse tenue. Saluons les deux. »

 

NB Les touittes cités ont été copiés/collés.

Partager cet article

Repost0

commentaires

les Caphys 20/12/2017 16:51

vive le ROI de heuhhhh la République !

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.