Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 août 2015 1 17 /08 /août /2015 17:50
FOUTE : actualités en images

La vraie cause du départ de Bielsa

FOUTE : actualités en images

Une réputation de fin stratège fort utile pour masquer l'inanité de certains messages

FOUTE : actualités en images

Le vieux Sepp n'a pas fini d'emmerder notre Platoche !

FOUTE : actualités en images

Le 20H foot d'I-télé restera-t-il parisiano-nombriliste ou va-t-il s'ouvrir sur l'ensemble du foute ?

Pour les non initiés :

 

BIELSA dit El Loco, entraîneur de l'Olympique Marseille (OM) à la reprise du championnat, a brutalement démissionné, pour des causes enfin éclaircies.

 

AULAS Jean-Michel est le patron d'un autre Olympique, celui de Lyon (OL) et il touitte plus vite que ses pouces ; comme on lui prête de savantes arrière-pensées, il peut écrire des niaiseries en toute impunité.

 

BLATER Sepp est le Président sortant ou plutôt sorti de la FIFA (instance qui dirige le foute mondial), PLATINI Michel, lui préside l'UEFA (instance du foute européen) et brigue la succession de Blater qui ne peut pas le blairer (et réciproquement).

 

PINET François est le co-animateur d'une émission quotidienne d'I-Télé sur le foute : en cours d'émission il pose une question des plus essentielles dite "question Pinet"

Pour compléter un article de THE SPECTATOR

Football. Youpi, le plus nauséabond des sports est de retour...

Mario Balotelli (Liverpool) : 120 000 euros par semaine pour bouder dans ses crampons.

 

 

Une nouvelle saison de football démarre ce week-end. Mais, après un été rempli de scandales en tout genre et de transferts mirobolants, le cœur des fans n’y est plus vraiment, estime ce journaliste britannique.

Chaque année, au mois d’août, le ballon rond rappelle aux autres sports qui est le maître. Le foot est le sport le plus populaire du Royaume-Uni, et le plus nauséabond. Il est devenu une sorte de cloaque où la rapacité le dispute au racisme et autres turpitudes, surtout au Royaume-Uni. Braillard et tyrannique, le foot débarque avec le raffinement d’une soirée disco dans une cathédrale.

 

Ça me fait mal au cœur parce que j’adore le foot. C’est la seule discipline où je n’étais pas complètement nul à l’école. La photo de mon interview avec [le milieu de terrain légendaire de Manchester United] Bobby Charlton dans les années 1980 trône en place d’honneur chez moi. J’ai même écrit un “non-best-seller” sur la Coupe du monde 1998.

 

Le masque est tombé

J’ai passé des décennies à défendre le football contre ceux qui dénigraient les joueurs et trouvaient les supporters encore pires. Cette attitude ne relevait pour moi que du snobisme, c’était la marque d’un mépris pour les plaisirs simples de l’honnête travailleur.

 

J’ai changé d’avis. Le foot est un milieu pourri et il ne sert à rien de le nier. Le masque est tombé depuis cette vidéo de Souleymane Sylla, un Noir refoulé du métro parisien par un groupe de supporters de Chelsea aussi haineux qu’imbibés. La vidéo est passée en boucle dans les médias après le procès du mois dernier et chaque visionnage la rendait plus insupportable que le précédent.

 

On a ensuite vu les supporters de Leeds cogner sur ceux de Francfort après un match prétendument amical [le 21 juillet] ! Sans oublier les commentaires de “M. Spécial”, José Mourinho (entraîneur de Chelsea), pour qui Rafael Benitez, le nouvel entraîneur du Real Madrid, est un gros lard qui ferait bien d’arrêter le sucre avec son café.

 

C’est ce qu’ils appellent la présaison. Une autre façon de dire que le foot est une affaire qui tourne pendant à peu près toute l’année. En juin, la plupart des grands clubs mettent le cap sur les Etats-Unis ou l’Asie pour faire la tournée des investisseurs qui les aideront à payer les salaires de joueurs. Comme Mario Balotelli à Liverpool : plus de 120 000 euros par semaine pour bouder dans ses crampons et cracher sa bile une fois qu’il sera parti. Ou bien Raheem Sterling, de Manchester City, dont on se dit que les 220 000 euros par semaine devraient lui garantir un stock suffisant de ballons et de bouteilles de gaz hilarant pour sa prochaine session de défonce entre amis. Et, pendant ce temps-là, on s’excite sur la fraude aux allocations.

 

Une Premier League boursouflée et surpayée

Ne croyez pas toutes ces foutaises selon lesquelles nous avons le meilleur championnat du monde. Les joueurs se plaisent à le répéter et vous ne feriez pas autre chose si vous étiez aussi grassement payé. Mais l’an dernier, la saison de Premier League n’était qu’un pétard mouillé par rapport à La Liga espagnole, et les joueurs allemands de la Bundesliga rivalisent largement avec les nôtres sur le plan technique. Le foot anglais est comme le marché immobilier à Londres : boursouflé et presque entièrement dominé par des étrangers.

 

Le foot offre un spectacle navrant à tous les niveaux mais surtout à son sommet, là où Sepp Blatter a reçu plus d’un carton rouge et refuse toujours de quitter le terrain. Il y a aussi Gordon Taylor, le président du syndicat des joueurs anglais, qui prône la “tolérance zéro” contre les paris entre footballeurs et se retrouve endetté de 140 000 euros après une série de paris malheureux (et malgré des revenus annuels de 4,2 millions d’euros). Sans oublier les entraîneurs de Chelsea et d’Arsenal qui refusent de se serrer la main après un match de gala organisé pour des œuvres caritatives.

 

Désolé, mais pour moi le ballon rond ne tourne décidément plus rond.

 

Mark Palmer

Traduit par Le Courrier International

 

FOUTE : actualités en images
FOUTE : actualités en images
FOUTE : actualités en images

Pierre Ménès commente une phase de jeu de Saint-Etienne Bastia : les réactions valent leur pesant de cartons rouges

"c un match qui se déroule sans anemosité l'arbitrage a tuer le match"

 

Il faut d’abord noter le charme des pseudos : Pinhurst Corp et MathiasLikeBitchies (ils s’aiment pas ces deux là), Taiwooo, Bastou Gub’s, turchinu so, PM Mediateur Turbine, POLIF, Il Fenomeno...

 

Yvel avec son aéroport de Bangkog est des plus mystérieux. En revanche pour l’attaque au physique un peu enveloppé du commentateur de C+, jlo avec son « va te manger un cheese gros porc » est concurrencé par Il Fenomeno qui lui promet « on va te saigner gros porc ». POLIF aussi met du « gros porc » mais il conclut par un zlatanesque « c’est beau le foot français de merde ».

 

Dans le genre énigmatique on a aussi un Colonna qui se demande pourquoi Gautier (l’arbitre) n’a pas twitter « cet enfoiré » : c’est vrai que consulter ses touittes en arbitrant pour certains matchs ça serait moins suant.

 

Mais la palme revient sans conteste à Jean-no Buresi : « Gautier est un anti Corse notoire, on l’attend à Furiani on bien s’occuper de son cas » ! Pour avoir quelque peu ironisé sur les charmes des caillassages de cars adverses, des bombes agricoles et autres jets divers et insultes qui égaient les matchs à Furiani, j’avais été agressé par d’anonymes et néanmoins farouches défenseurs de Bastia. Si le Jean-no avait voulu donner de l’eau à mon moulin, il ne s’y serait pas pris plus maladroitement.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

J. F. Launay 25/08/2015 09:03

Reçu par courriel "Les fous de rugby exclusivement diraient : "Que peut-on attendre d'un sport de manchots ?"" PL

Présentation

  • : Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • Deblog Notes de J. F. LAUNAY
  • : Education, laïcité, politique et humeurs personnelles, en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux.
  • Contact

Nota Bene

Le deblog-notes, même si les articles "politiques" dominent, essaie de ne pas s'y limiter, avec aussi le reflet de lectures (rubrique MLF tenue le plus souvent par MFL), des découvertes d'artistes ou dessinateurs le plus souvent érotiques, des contributions aux tonalités diverses,etc. Pour les articles que je rédige, ils donnent un point de vue : les commentaires sont les bienvenus, mais je me donne bien sûr le droit d'y répondre.

Recherche

Nelle Formule

Overblog - hébergeur du deblog-notes - a réussi l'exploit de lancer une nouvelle formule qui fait perdre des fonctions essentielles de la version précédente. Ainsi des liens vers des sites extérieurs disparaissent (désolé pour  Koppera, cabinet de curiosités, ..). Les albums se sont transformés en diaporamas, avec des cadrages coupeurs de têtes. La gestion des abonnés et des commentaires est aussi transparente que le patrimoine de Copé. Et toutes les fonctions de suivi du deblog-notes - statistiques notamment - sont appauvries.